Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Max et les ferrailleurs : des anciens tableaux à découvrir

Max et les ferrailleurs : des anciens tableaux à découvrir

A partir de ce jour jusqu’au 11 novembre, la galerie Max et les ferrailleurs à Isoraka se fait l’écrin d’une vingtaine d’anciens tableaux ayant chacun une histoire très particulière. C’est un retour aux sources pour ces chefs-d’œuvre qui ont été autrefois emmenés par les anciens colons aux quatre coins de l’Europe. Bruno Chateauneuf s’est fait une passion de ramener, depuis bientôt une décennie maintenant, ces peintures vers leur terre d’origine afin que les amoureux de la peinture à Madagascar puissent s’en approprier.

En fait, les anciens tableaux à découvrir, signés par des peintres malgaches comme Henri Ratovo, Emile Ralambo, Ramanda, Ramiandrisoa et des peintres voyageurs, à l’instar de Paul Bléger et Raymond Tellier datent entre 1910 à 1950.

 «Ce sont des tableaux que j’achète en Europe sachant qu’il y a très peu sinon pas du tout de tableaux rares comme ceux-ci à Madagascar. Ce n’est même pas le fait de choisir mais plutôt de les trouver qui est difficile. Avant, il n’y a eu qu’une trentaine de collectionneurs à Madagascar. Actuellement, on dénombre plus de 400 qui font monter la cote tout doucement, au point que les œuvres deviennent de plus en plus rares», avoue le propriétaire de la galerie.

Comme à l’accoutumée, Max et les ferrailleurs accueille deux expositions par an, qui ont lieu au mois de mai et novembre.

Joachin Michaël

 

Les commentaires sont fermées.