Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

8e art pleins : feux sur le festival « Sar’Nao »

8e art  pleins : feux sur le festival  « Sar’Nao »

Les objectifs sont braqués sur le Mois de la photo, appelé aussi communément  festival « Sar’nao», qui occupera les centres culturels de la ville des Mille jusqu’au 30 novembre.

Si la précédente édition a laissé la part belle à la sauvegarde et la protection de l’environnement, cette année, l’accent est tout particulièrement mis sur la revalorisation de l’identité culturelle malgache dans sa spécificité.

«Historiquement programmé en novembre, le Mois de la photo est devenu, au fil de ses éditions, un événement majeur et unique, jusqu’ici de la photographie malgache», souligne Fidisoa Ramanahadray, coordinateur du festival « Sar’nao».

Tout au long de ce mois-ci, l’Agence nationale d’information Taratra (Anta) dévoile près de 150 clichés sur la richesse de la culture malgache à travers une série d’expositions. «En tant qu’écrin de la photographie du pays, l’Anta se doit d’éduquer le public à utiliser l’image pour expliquer l’histoire de notre pays. Outre le bouche à oreille, la photographie peut également servir à transmettre nos valeurs culturelles à la génération future», précise, quant à elle, Hanitra Rakotoarisoa, directeur de l’agence Anta.

Itinérant

Comme celui du Cinéma, un comité de professionnels de la photographie sera mis sur pied afin d’accoucher d’une vision commune pour la professionnalisation du métier. D’autant que la finalité de la Politique nationale du cinéma et de l’image animée est  de faire de cet art et de l’image animée un nouveau levier de développement socioéconomique et culturel de Madagascar.

«La photographie est un domaine prometteur. Non seulement les acteurs de la chaîne contribuent à la mise en relief de l’identité culturelle malgache, mais ils affichent également leur cohésion tout en prônant l’ouverture aux autres», fait savoir Bon-temps Ramitandrinarivo, directeur de l’Omaci.

Itinérant, le Mois de la photo sillonnera quelques grandes villes et prend de l’envergure avec le «Regards croisés sur l’océan Indien».

Joachin Michaël

 

Les commentaires sont fermées.