Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Up the rap : Rudi n’est plus

Up the rap  : Rudi n’est plus

Connu et reconnu dans le milieu du Hip Hop, Rudi Angelson Rehava a tiré sa révérence lundi. Selon ses proches, il a animé un atelier de danse urbaine à l’occasion de la 2e édition du festival Stritarty à Antsiranana, du 24 au 28 octobre. Le corps sans vie de Rudi arrivera dans la capitale, ce jour. S’ensuivra une veillée funèbre à son domicile, sis à Ivato, avant qu’il ne soit acheminé à Toliara.

Le danseur a reçu une pluie d’hommages sur les réseaux sociaux. «Il a contribué à l’épanouissement de la culture Hip Hop de par son groupe Family Adams, devenu Up the rap plus tard. Outre la danse, Up the rap est également le nom d’un festival, mais également l’intitulé d’un album sorti en 1999, qui a vu la participation de rappeurs de tous horizons de la Grande île», rappelle le collectif Bogota.

«Une des figures emblématiques de la danse hip-hop s’en est allée. Nous avions eu le privilège de collaborer avec lui, lors de la première saison de Pazzapa, en tant que coach chorégraphe avec sa compagnie Up the rap», a fait savoir Christian Ratovonony.

«Nous avons travaillé un petit projet ensemble, seulement pendant quelques jours, mais j’en garde un bon souvenir. Ta passion pour la danse, ta rigueur mêlée de gentillesse… mais surtout, tu as mis un point d’honneur à faire les choses bien, aussi bien que possible, même si tu travaillais, pour ainsi dire, bénévolement», conclut la journaliste Ravaka Mireille Rakotomalala.

Joachin Michaël

 

Une réponse à "Up the rap : Rudi n’est plus"

  1. Patrick  03/11/2017 à 02:50

    Je suis français et je connaissais Rudi depuis 2005 avec Pazzapa, j’ai discuté avec lui de nombreuses fois.
    Vision juste de la vie, danseur dans le sang, ouvert aux jeunes et aux autre aussi.
    c’est avec tristesse qu’il nous quitte. Bon voyage mon ami

Les commentaires sont fermées.