Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Fraudes alimentaires : la Grande île n’est pas suffisamment armée

Fraudes alimentaires : la Grande île n’est pas suffisamment armée

Un danger pour les consommateurs. Le système de contrôle de la consommabilité des denrées alimentaires dans le pays est défaillant, selon le constat du Consortium des laboratoires agroalimentaires de Madagascar (Clam).

«Une bonne partie des matériels à la disposition des laboratoires d’analyses dans le pays, aussi bien publics que privés, est obsolète. Ainsi, il se peut que l’existence de particules impropres à la consommation ne pourrait  être décelée via ces matériels », a alerté le président du Clam, Francis Rakotondravony, lors d’une interview.

«Une telle défaillance réduit ainsi la capacité du pays à faire face aux fraudes alimentaires, qui ne cessent de prendre de l’ampleur au niveau mondial», a poursuivi notre source. Ce qui a amené cette plateforme à lancer un appel à l’endroit de l’Etat pour voir de près cette situation. Le Clam aspire à ce qu’un système de prise en charge des laboratoires soit mis en place afin de les accompagner dans l’acquisition de nouveaux matériels répondant aux exigences internationales. Une option incontournable si on veut améliorer la capacité de la Grande île à mieux gérer l’entrée des produits alimentaires importés dans le pays.

Formations

Il s’avère également nécessaire de renforcer les capacités des différents acteurs en vue d’améliorer la qualité des denrées alimentaires au niveau local et de prévenir dans ce sens tout risque d’intoxication.

Le Clam a déjà pris une initiative en organisant des formations destinées aux marchands des rues d’aliments dans la capitale. 650 commerçants ont reçu de formation axée sur les bonnes pratiques d’hygiène dans la préparation et la vente des aliments de rue ainsi que sur le code municipal d’hygiène. Ces séances ont été clôturées avant-hier au VIe arrondissement.

Le Clam, regroupant une vingtaine de laboratoires publics et privés, compte également renforcer la sensibilisation de l’opinion sur ce sujet lors de la célébration des dix ans de son existence du 9 au 11 novembre prochain à l’hôtel de ville à Analakely. Des animations éducatives, des ventes-expositions et une série de conférences auront lieu durant cet événement qui sera marqué sous le thème «Aliments sains et sûrs, essence de développement»

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.