Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

BD : Jenny sur un projet « top secret »

BD : Jenny sur un projet « top secret »

Neuf ans après la sortie de « Pink Diary », la bédéiste Jenny Rakotomamonjy est actuellement en plein travail sur un autre grand projet qu’elle classe « top secret ». Lors d’une interview, elle a néanmoins bien voulu livrer un aperçu de sa prochaine œuvre.

* Les Nouvelles : Quels sont vos projets en cours en tant que bédéiste ?

– Jenny Rakotomamonjy : Je viens  tout juste d’achever un projet encore top secret pour l’instant mais qui verra le jour l’année prochaine. Juste pour vous mettre dans le bain, c’est un projet d’envergure parce qu’il réunit six dessinateurs et trois créateurs – scénaristes. Et sans en dire trop, il sera composé d’un peu plus d’une dizaine de tomes. J’ai moi-même dessiné le premier tome.

* Est-ce que vous continuez encore à travailler sur la suite de Pink Diary actuellement ?

– Malheureusement, la série Pink Diary s’est achevée en 2008. Cela fait donc 9 ans que j’ai bouclé cette série. Pour rappel, Pink Diary est le premier shojo français dans lequel le personnage principal est une jeune fille. La première publication est intervenue en 2006 et a engendré une polémique quant à la classification de l’œuvre dans l’univers manga, étant une BD dessinée par un non japonais mais adoptant le même style.

* Comment avez-vous fait pour intégrer le monde de la BD à l’international ?

– Ma maison d’édition réunit toute une équipe qui travaille au succès de ses auteurs. La branche liée aux adaptations dans des langues étrangères est donc chargée de faire en sorte que nos œuvres soient publiées dans d’autres pays dans les meilleures conditions. Elle fait en sorte de trouver des maisons d’édition étrangères susceptibles d’être intéressées par la publication de nos bandes dessinées dans leur langue.

* Pensez-vous passer un séjour à Madagascar dans un futur proche ?

– Malheureusement, je ne pense pas passer au pays dans l’immédiat. Mais un jour peut-être, j’y serai.

Holy Danielle

Les commentaires sont fermées.