Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Mananjary : un terrible incendie ravage des villages entiers

Mananjary : un terrible incendie ravage des villages entiers

Les pompiers se sont trouvés impuissants face à l’ampleur des flammes. D’importants dégâts matériels ont été constatés, et l’incendie a fait des milliers de sans-abri.

Il s’agit du plus violent incendie que la ville de Mananjary ait connu depuis les années 80. Pas plus tard que la nuit d’avant-hier, plus précisément vers 20 heures 30, les villages d’Ankadirano Atsinanana et d’Anosinakoho, dans le district de Mananjary, ont été le théâtre d’un terrible incendie. Environ 615 maisons en bois ont été la proie des flammes, dont la plupart ont été totalement détruites. Près de  4 000 sinistrés ont été recensés à la suite de cet incendie.

La population a été surprise en apercevant une lumière intense et beaucoup de fumée qui se sont répandues dans la localité dans la nuit. Ils sont sortis pour voir d’où cela venait. Une mauvaise surprise pour les habitants d’Anosinakoho en voyant les flammes qui ont déjà dévoré de nombreuses cabanes dans le quartier. Certains essayaient de lutter contre le feu et d’autres essayaient d’évacuer tout ce qui pouvait l’être mais en vain. L’incendie a ravagé tout ce qui se trouvait sur son chemin. Selon les explications des témoins, une personne qui a allumé un feu pour faire de la friture serait à l’origine du drame.

Intervention compliquée

Informés de la situation, les pompiers de la ville se sont dépêchés sur les lieux mais ils ont eu du mal à maîtriser l’incendie notamment en raison des difficultés d’accès sur les lieux du sinistre, d’autant plus que les maisons sont très regroupées.

Le drame n’a fait aucune perte en vie humaine mais plusieurs blessés ont été recensés, de même que d’importants dégâts matériels. D’ailleurs, les victimes se plaignent car ils ont tout perdu dans l’incendie. Un appel à l’aide a été lancé par les habitants à l’endroit des autorités.

Ando Tsiresy

 

Les commentaires sont fermées.