Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Décès d’ Albert Zafy : hommage d’Emmanuel Macron

Décès d’ Albert Zafy : hommage d’Emmanuel Macron

Le décès d’Albert Zafy, ancien président de la République de Madagascar, n’a pas laissé insensible les pays partenaires de Madagascar. Outre les messages des ambassadeurs officiant dans le pays, d’autres dirigeants en fonction ont aussi ténu à lui rendre hommage. C’est le cas du Président français Emmanuel Marcon. Dans une lettre envoyée au chef de l’Etat malgache, publié par l’ambassade de France sur les réseaux sociaux, le président français a fait part de sa «profonde tristesse» en apprenant le décès de l’ancien Président de la République de Madagascar, Albert zafy. «Votre pays vient de perdre un grand homme d’État (…). Homme d’une très grande sagesse, il n’aura eu de cesse de défendre les valeurs démocratiques et de prôner une véritable réconciliation nationale, notamment lors de la crise politique de 2009», a rappelé le président français dans le courriel, tout en présentant ses condoléances «à sa famille et à l’ensemble du peuple malgache».

Par ailleurs, selon les informations partagées par l’ambassadeur de Madagascar auprès de l’Ethiopie et Représentant permanent auprès de l’Union africaine, Alain Tehindrazanarivelo, les visites de condoléances des pays amis se succèdent dans les locaux de l’ambassade à Addis-Abeba. C’est le cas des ambassadeurs   d’Argentine, le Nonce apostolique, les Ambassadeurs de la République fédérale d’Allemagne, de l’Union Européenne, de l’Ouganda ou encore de la Lybie,…Du reste, le Comité des représentants permanents, qui regroupe tous les ambassadeurs africains accrédités auprès de l’Union africaine, a observé une minute de silence en hommage à l’ancien président Zafy Albert.

A noter que la dépouille de l’ancien chef de l’Etat est arrivée depuis hier dernier à Ambilobe et il sera inhumé demain.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.