Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Consommation : importation record de riz cette année

Consommation  : importation record de riz cette année

Comme il fallait s’y attendre, l’importation de riz atteindra un niveau record cette année.  A part la baisse de la production locale, suite aux mauvaises conditions climatiques dans les zones productrices, la consommation de riz au niveau national a également augmenté.

La quantité de riz importé par Madagascar a atteint les 258 000 tonnes entre janvier et juillet 2017, d’après les chiffres du ministère du Commerce et de la consommation. Pourtant, l’importation annuelle de riz de la Grande île n’a pas dépassé les 300 000 tonnes, ces cinq dernières années. 150 000 tonnes supplémentaires de riz sont prévues être importées pour faire face à la période de soudure. L’importation de riz atteindra ainsi un niveau record cette année puisque Madagascar importera jusqu’à 400 000 tonnes de riz, cette année, en se référant à ces chiffres.

 La période de soudure s’étale entre octobre et avril chaque année  à Madagascar. «L’importation de ces 150 000 tonnes de riz sera échelonnée entre 30 000 à 35 000 tonnes par mois. Les contrôles seront également renforcés, notamment, au niveau des opérateurs, des importateurs, des grossistes et des détaillants, pour pérenniser l’approvisionnement de riz au niveau national», a fait savoir Soloalitiana Rakotomanga, directeur général de la consommation et de la concurrence  (DGCC)  auprès du département ministériel, lors d’une conférence donnée à la presse hier.  A ce propos, les techniciens de ce ministère ont effectué une descente au niveau du port de Toamasina pour le contrôle du riz importé entrant à Madagascar. Le DGCC a fait savoir à ce propos que «l’Etat a décidé de détaxer le riz importé entrant à Madagascar pour permettre aux opérateurs de le revendre  à moindre coût sur le marché local». Mais force est de constater que le prix du riz sur le marché local, que ce soit le riz importé ou le riz local,  ne cesse d’augmenter ces derniers mois.

Prix élevé

A Antananarivo, le kilo du riz dépasse à nouveau les 2 000 ariary  ces dernières semaines après une légère baisse enregistrée en juillet dernier. Valonirina Randrianarisoa, directeur de la prévention des fraudes auprès du ministère du Commerce a expliqué à ce propos qu’ «une simulation de prix est effectuée actuellement pour déterminer ce que devrait être le coût du riz importé sur le marché. Le  prix est toutefois déterminé par plusieurs paramètres, notamment la charge fixe de l’importateur, le variable et la quantité importée ».

Pour le ministère du Commerce, le  «kapoaka» du riz importé sur les marchés devrait coûter entre 430 ariary et 450 ariary si le prix de la tonne métrique du riz sur le marché international s’élève entre 350 dollars à 420 dollars. Concernant le prix du riz local atteignant les 620 ariary le «kapoaka» dans les marchés de la capitale, le DGCC a expliqué : «L’Etat n’est pas en mesure de faire n’importe quelle intervention, mis à part le contrôle pour éviter la spéculation. Voilà pourquoi la détaxation du riz importé a été faite pour faire baisser son prix».

Riana R.

Les commentaires sont fermées.