Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Annulation des compétitions un sujet à polémiques

Annulation des compétitions  un sujet à polémiques

Les avis divergent quant à l’annulation des manifestations sportives à cause de l’épidémie de peste qui sévit à Madagascar. Certaines personnes sont confuses par rapport à la poursuite des activités sportives dans certaines localités alors que la décision devrait concerner tous les mouvements sportifs.

Des athlètes, des journalistes ainsi que des anciennes gloires du sport à Madagascar ne partagent pas le même point de vue quant à l’annulation des évènements sportifs selon les recommandations du ministère de la Jeunesse et des sports. Un sujet qui a nourri de grands débats. Certains avancent que des disciplines sont plus privilégiées que d’autres, alors que la mesure devrait concerner toutes les fédérations et mouvements sportifs sur tout le territoire national.

Pour d’autres, il s’agit tout simplement d’une injustice et ils proposent que la décision soit imposée et non recommandée, pour que tout le monde puisse être sur le même pied d’égalité. Par contre, d’autres personnes estiment que les compétitions plus importantes devraient être décentralisées dans les zones qui ne sont pas encore touchées par l’épidémie.

Pour sa part, une ancienne gloire de la natation à Madagascar craint que l’épidémie de peste ne crée la mort lente des activités touristiques et sportives à Madagascar. «Les activités sportives font partie des produits touristiques qui contribuent au développement économique d’un pays et génèrent des emplois directs et indirects dans les secteurs clés comme l’hébergement, la restauration, le loisir, le tour operatoring et les autres services associés», a estimé Bako Ratsifandrihamanana. Elle de déplorer, de l’autre côté, que «les manifestations sportives à Madagascar n’ont pas encore leur place ni leur mission de pourvoyeurs de devises. La décision arbitraire de fermer les stades pour des manifestations sportives en est la preuve. Pour bon nombre de personnes, c’est juste un domaine comme tant d’autres destinés à divertir la population».

Rojo N.

Les commentaires sont fermées.