Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Vente d’achards : une activité saisonnière

Vente d’achards : une activité saisonnière

La saison des fruits arrive. Du coup, comme chaque année, des marchands ambulants d’achards de mangue et de papaye transportant sur leur tête une cuvette remplie à ras bord de leur produit, sillonnent plusieurs quartiers populaires de la capitale.

Selon les dires de ces marchands, le métier arrive au moins à assurer leur nourriture quotidienne quand les affaires marchent. Pour une marchande, mère de deux enfants, sa recette varie entre 7 000 et 9 000 ariary par jour. Ce qui représente à peu près 20 mangues pour un poids total de 5 kg, pour pouvoir remplir sa cuvette d’achards. Ainsi, elle espère bénéficier de 3 000 à 4 000 ariary pour assurer son quotidien.

D’après un jeune marchand, son fonds de commerce journalier s’élève à 5 000 ariary. C’est à partir de ce montant qu’il compte tirer profit. Ces deux marchands nous ont confié qu’ils ont choisi ce métier faute de mieux, dans l’espoir d’une meilleure situation.

Le revers de la médaille, c’est que dans ce métier, il est rare qu’on y observe le minimum de règle d’hygiène.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.