Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

La peste à Madagascar (1898) : la peste bubonique à Tamatave (3)

(Suite et fin.)

Le courrier et les agents à destination de Tananarive seront dirigés directement sur cette ville, la route de Majunga sera du reste, en raison des circonstances, utilisée le plus possible pour le transport du personnel et du matériel civil et militaire. À cet effet une grande partir des porteurs de l’Administration employés sur la route de Tamatave seront envoyés à Majunga et il serait avantageux que le commerce de la capitale, dans son propre intérêt aussi bien que dans l’intérêt général, abandonnât la route de Tamatave pendant toute la durée de la quarantaine qui isole désormais ce dernier port du reste de l’île.

Les mesures prises à Tamatave pour combattre les premières atteintes du fléau sont des plus rigoureuses mais elles se justifient par l’intérêt supérieur du salut public et par l’impérieuse nécessité d’employer tous les moyens pour sauvegarder les autres régions de la colonie contre toute contamination. C’est ainsi que sur l’avis du conseil sanitaire de Tamatave, il a été décidé qu’en raison de l’absence de tout autre moyen efficace de désinfection, les locaux, les objets de literie et les vêtements des personnes atteintes par le mal seraient brûlés. En outre l’Administration se préoccupe d’installer sur l’île aux Prunes, en rade de Tamatave, un ou deux pavillons d’isolement pour y faire séjourner en observation pendant un certain temps les colons, les officiers et fonctionnaires qui désireraient rentrer en France. L’ensemble des dispositions qui ont été prises aussi rapidement que possible, l’activité et le dévouement qu’a déployés le corps médical de Tamatave dès que les premiers cas suspects ont été constatés permettent d’espérer que l’épidémie pourra être enrayée et circonscrite.

  1. le docteur Lidin, Directeur du service de santé, a quitté, le 28, Tananarive, se rendant à Tamatave pour examiner la situation sur place et se rendre compte du caractère réel de l’épidémie.

Journal officiel de Madagascar et dépendances

Supplément commercial (Tamatave et Côte Est)

Samedi 3 décembre 1898.

www.bibliothequemalgache.com

 

Les commentaires sont fermées.