Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Evasion massive à Tsiafahy : les fugitifs ont creusé un tunnel

Evasion massive à Tsiafahy : les fugitifs ont creusé un tunnel

Les premiers éléments de l’enquête semblent jeter un peu plus de lumière sur les circonstances de l’évasion de cinq détenus de la maison de force de Tsiafahy.

Aussitôt après la constatation de la disparition des cinq détenus, une enquête a été ouverte. D’abord, afin de définir les circonstances de l’évasion et, deuxièmement, en vue de vérifier s’il y avait eu complicité. Sur ce, Jérémie Napou, directeur de la communication au sein du ministère de la Justice, a fait savoir que les cinq détenus ont emprunté un tunnel de 5 mètres qu’ils ont creusé depuis leur cellule.

«D’après les renseignements qui nous sont parvenus, l’évadé Randrianarimanana, dit Ratelo, était un chercheur de pierres précieuses. Creuser un tunnel n’a donc aucun secret pour lui. Pour l’heure, on ignore encore avec quel moyen ont-ils réussi à creuser le tunnel en question. Nous ne pensons pas trop à une complicité avec des agents pénitentiaires. Toutefois, si une telle hypothèse se confirme, de sévères sanctions seront prises», a expliqué le responsable avant de préciser que la prison de Tsiafahy compte actuellement 1014 détenus, alors que sa capacité d’accueil est de 350 détenus.

Problème d’éclairage

Il a aussi dénoncé le manque d’éclairage qui constitue un énorme risque sur la sécurité et la sûreté de l’établissement.

«La lumière ne dure pas plus de trois heures par nuit à Tsiafahy. Cela fait un bon bout de temps que nous avons demandé à ce qu’on règle ce problème d’éclairage. Il est peut-être grand temps de reconsidérer cette question», a-t-il conclu.

Par ailleurs, l’on sait que les éléments du Groupe volant d’intervention rapide (Gvir) de l’administration pénitentiaire ont été mobilisés en vue de capturer les fugitifs. Un avis de recherche a également été lancé car les cinq évadés constituent un danger pour la société.

Mparany

 

Les commentaires sont fermées.