Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

42 morts et 343 cas de peste : l’étendue géographique de l’épidémie se développe

42 morts et 343 cas de peste : l’étendue géographique de l’épidémie se développe

Les mesures d’urgence appliquées ces dernières semaines peinent à enrayer l’épidémie de peste à en juger le bilan qui s’alourdit de jour en jour.  D’autres régions commencent à être touchées depuis le week-end dernier alors que la situation est loin d’être maîtrisée dans les  zones où l’épidémie sévit depuis le mois d’août.

Alarmant. C’est ce qu’on l’on peut en déduire de l’évolution du bilan de l’épidémie de peste qui grimpe à 42 sur les 343 cas recensés en deux mois et demi, d’après le dernier bilan sorti avant-hier par la Cellule de crise a sein du ministère de la Santé. Mis à part Antananarivo et Toamasina I et II, qui ont été le plus touchés avec respectivement 142 cas et 16 décès  et 106 cas et 8 décès, d’autres localités s’ajoutent à la liste des zones infestées depuis quelques jours, si on ne cite que Fenoarivo Atsinanana, Maroantsetra, Fandriana ou encore Alakamisin’Ambohimaha, dans la région Matsiatra Ambony.

Selon des sources locales, une adolescente de 14 ans aurait été testée positive au test de diagnostic rapide (TDR) dans cette dernière localité. L’on sait que l’épidémie commence également à se propager dans la ville de Fenoarivo Atsinanana, où deux personnes ont été touchées jeudi dernier dans la mesure où l’effectif des personnes atteintes de la peste est porté actuellement (ndlr, hier) à 9. Selon les précisions, ce sont tous des élèves dans différents établissements locaux. Ce qui a amené le ministère de l’Education nationale (Men) d’ajouter toutes les écoles de la Cisco de Fenoarivo Atsinanana dans la liste de celles qui devraient fermer leurs portes durant cette semaine, si c’est seulement le Zap de Fenoarivo-Ville qui a été concerné auparavant. C’est également le cas pour le Zap d’Alakamisy Ambohimaha et d’autres Zap dans la Cisco de Soavinandriana Itasy, Miarinarivo et Arivonimamo.

Besoin de 5,5 millions de dollars pour la riposte

Face à l’urgence de la situation, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé un appel afin de recevoir 5,5 millions de dollars pour riposter efficacement contre la flambée de l’épidémie et pour sauver des vies. Sur ce fonds nécessaire, l’OMS a déjà débloqué 1,5 million de dollars de fonds d’urgence pour aider immédiatement le pays jusqu’à la réception d’un financement plus important.

En sus, l’OMS a livré cette semaine 1.190.000 doses d’antibiotiques au ministère de la Santé et à des partenaires, et 244.000 doses supplémentaires sont attendues dans les jours à venir. Selon les précisions, les différents types de médicaments seront utilisés à des fins curatives et prophylactiques. Les doses livrées permettent de traiter jusqu’à 5.000 patients et de protéger jusqu’à 100.000 personnes qui pourraient être exposées à la maladie.

Pour prévenir l’exportation de cas de peste hors de Madagascar et la dissémination de la maladie dans d’autres pays, une équipe de l’OMS et du ministère de la Santé a été déployée à l’Aéroport international d’Ivato pour renforcer les mesures déjà mises en place.

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.