Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Un cas suspect détecté au point de contrôle d’Antohomadinika

Un cas suspect détecté au point de contrôle d’Antohomadinika

Les contrôles sanitaires au niveau des gares routières, qui sont accessibles aussi bien pour les passagers que les riverains, ont porté leurs fruits. Un nouveau cas suspect de peste pulmonaire vient d’être découvert, hier, sur le site de point de contrôle au stationnement des taxis-brousse menant à Ambatondrazaka, sis à  d’Antohomadinika.

«Il s’agit d’une fillette habitant le même quartier», a informé le personnel médical, intervenant sur les lieux, qui a affirmé avoir détecté chez elle tous les symptômes de peste pulmonaire. Ne figurant pas dans la liste des passagers, cette dernière a passé le test par pure curiosité, après avoir senti de la fièvre dans la matinée. «Les mesures prophylactiques ont été appliquées dans l’entourage de cette victime, qui a bénéficié sans tarder d’un traitement», a ajouté notre source.

Le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana a effectué une descente sur place hier matin. En marge de cette visite, le chef du gouvernement a martelé l’indispensabilité de la prise responsabilités de maires. Il a également fait savoir que le gouvernement a mis tout en œuvre pour améliorer la communication sur l’évolution de la lutte contre cette épidémie ainsi que les sensibilisations pour l’éradiquer

Outre la poursuite des opérations d’assainissement menées dans les quartiers, comme la désinfection et la désinsectisation dans les zones stratégiques et les écoles, le ministère de la Santé et les partenaires techniques et financiers (PTF) ont procédé, hier, à la validation du plan de riposte à l’épidémie de peste, lors d’un atelier qui s’est déroulé à Ambohidahy. Ce plan comporte les stratégies de surveillance épidémiologique, prise en charge, riposte et communication.

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.