Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Sarinofy Randrantelo : une réédition embellie

Sarinofy Randrantelo :  une réédition embellie

Ayant connu un certain succès, le livre de Hajaina Andrianasolo, fraîchement intitulé «Sarinofy Randrantelo», sera édité pour la troisième fois et présenté aux bibliophiles le courant de ce mois-ci.

«Osez rêver, cela constitue un grand pas vers l’avant. C’est grâce au rêve que nous avançons dans le réel. S’il se réalise, le corps peut se réjouir mais dans le cas contraire, l’esprit peut se soumettre», note l’auteure dans son premier paragraphe.

Cet ouvrage est garni de 15 poèmes, 10 nouvelles et 4 pièces de théâtre, tout aussi surprenants les uns que les autres.   «Les thèmes abordés sont aussi variés que le genre littéraire en soi. Ceci étant, les nouvelles s’inspirent de l’histoire, les théâtres honorent la langue maternelle et les poèmes célèbrent la patrie. Ce sont d’ailleurs ces trois éléments qui caractérisent un pays », argumente-t-elle.  Fort de ses 224 pages, ce livre, résolument en langue malgache, s’enrichit de l’avant- propos du professeur Daniel Jules Randriamanalina et d’une très belle préface de Wilson Razafiarivony.

Talent inégalable

Cet ouvrage a été, pour la première fois, tiré à plusieurs exemplaires en 2010, et a été très vite épuisé. S’est ensuivie une réédition en 2013. L’œuvre est aujourd’hui relancée. Ranjasoa Publishing a eu l’assentiment de l’auteure, qui a donné son feu vert à sa réédition à Washington.  Si le livre a été présenté depuis dimanche sous d’autres cieux, il ne sera dans les bacs malgaches que le 23 octobre.

Présidente de l’Union des poètes et écrivains malgaches (Havatsa Upem) et membre actif de l’Académie malgache, Hajaina Andrianasolo est également une auteure accomplie. Elle a trempé sa plume dans presque tous les genres littéraires, pour ne citer que le roman, le théâtre radiophonique, le théâtre scénique, l’essai et même le film. Un talent inégalable qui lui a bien valu d’être décorée Commandeur des Arts, des lettres et de la culture, par le ministère de tutelle, cette année.

Joachin Michaël

 

Les commentaires sont fermées.