Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Une nouvelle victime de la peste à Ambihimiandra : panique générale, la rentrée scolaire perturbée

Une nouvelle victime de la peste à Ambihimiandra : panique générale, la rentrée scolaire perturbée

L’épidémie de peste pulmonaire continue de défrayer la chronique. Le  nombre de malades suspects augmente de jour en jour,  notamment dans la capitale où un nouveau décès a été notifié. En dépit des mesures prises, la situation ne manque pas de créer la psychose chez les Tananariviens, tout en perturbant le déroulement de la rentrée scolaire.

Le bilan s’alourdit. 141 cas de pestes, dont 80 pulmonaires, 59 buboniques, un septicémique et un autre non encore précisé, ont été enregistrés à travers le pays selon les données parvenues à la Cellule de crise du ministère de la Santé depuis le début de l’épidémie, au mois d’août jusqu’à hier à 11 heures, contre 125 cas samedi, soit seize nouveaux cas en l’espace de deux jours. Pour dire que l’épidémie ne cesse de gagner de l’ampleur de jour en jour alors que le gouvernement annonce le contraire. Pour rassurer le public, le Premier ministre, Solonandrasana Olivier Mahafaly, a souligné hier lors d’une interview que la propagation de l’épidémie a été maîtrisée, que les foyers pesteux ont tous été identifiés actuellement et que des mesures prophylactiques y ont déjà été menées, en l’occurrence, la désinfection dans les stationnements des taxis-brousse…

Pas plus tard que dans la nuit de dimanche, un nouveau décès suspect est survenu au Centre hospitalier anti-pesteux à Ambohimiandra (Chapa). «Il s’agit d’un nourrisson de dix mois, qui y a été transféré après avoir été soigné au Centre hospitalier universitaire mères et enfants à Tsaralalàna», a informé le chef d’établissement, le Dr. Faraniaina Andriantsiferantsoa, lors d’une visite sur les lieux.

25 décès au total

Ce décès survenu au Chapa ramène l’effectif des décès à travers le pays à 25. Toujours d’après cette source, «Six malades, tous bien portants, suivent actuellement les soins au sein de cet hôpital». Une information qui démentit les rumeurs qui ont circulé le week-end dernier, comme quoi plusieurs décès ont été enregistrés à Ambohimiandra. D’autres patients suivent également des soins au sein des autres structures sanitaires dans la capitale dont un au Centre hospitalier de Soavinandriana (Cenhosoa), deux au Centre hospitalier universitaire Joseph Raseta Befelatanana (CHU-JRB) et un autre au Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHU-JRA). «Les dispositifs nécessaires ont été mis en place progressivement au niveau des Centres de santé de base (CSB) afin que ces établissements hospitaliers puissent également prendre en charge les malades», a informé le SG du ministère de la Santé, le Dr Joséa Ratsirarson.

La situation ne s’arrange pas non plus à Toamasina, où trois nouveaux décès ont été enregistrés le week-end dernier, selon des sources locales. Hier, 19 malades sont sous traitement au Centre hospitalier universitaire d’Analakininina, dont cinq parmi le personnel médical qui a été en contact permanent avec les malades. Selon des informations recueillies sur les lieux, l’un de ces patients a fui l’hôpital pour des raisons inconnues. Ce qui constitue une vraie menace pour son entourage.

Fahranarison

 

Une réponse à "Une nouvelle victime de la peste à Ambihimiandra : panique générale, la rentrée scolaire perturbée"

  1. mamasoa  04/10/2017 à 14:46

    Ny peste eto no resaka! tsara angamba araka ny hevitro, tsy mifanilaka fa aleo samy mandray andraikitra.Tsy Rajao na i Neny no manipy fako any @ fonenanao ka ilaina fandraisana andraikitryny fanjakana e! Ary ny mpitondra mba aoka hilaza ny marina hatrany.

Les commentaires sont fermées.