Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

SAVA : la population gâte le troisième âge

SAVA : la population gâte le troisième âge

Sava est l’une des régions les plus dévastées après le passage du cyclone Enawo cette année. Et dans le dessein de poursuivre les actions menées par rapport au relèvement de la population, notamment les familles victimes, le ministère de la Population, de la protection sociale et de la promotion de la femme a choisi cette localité pour accueillir, du 29 septembre au 1er octobre dernier, la Journée mondiale des personnes âgées.

Dorénavant, les 500 « Zokiolona », personnes âgées vulnérables, des 4 districts (Andapa, Antalaha, Vohémar et Sambava) bénéficieront du dispositif « Vatsin’ankohonana » ou bourse familiale d’un montant de 60 000 ariary chacun. Côté divertissement, la cérémonie de pose de la première pierre du Centre de rencontres et de loisirs des personnes (CRLPA) à Sambava s’est déroulée samedi dernier. Quant aux centres déjà existants dans trois villes de Sava, ils seront rénovés et équipés de postes de télévision et d’un espace pour les jeux de société.

En matière de santé, deux fois par semaine auprès des centres de santé, le Club des amis des personnes âgés (Capa), composé de médecins et de professionnels de la santé, propose des consultations gratuites pour le troisième âge.

Projet de loi

D’après la ministre Onitiana Realy : « Le projet de loi sur les personnes âgées nouvellement mis à jour, passera en Conseil du Gouvernement très prochainement et sera présenté devant l’Assemblée nationale et le Sénat lors de la 2e session parlementaire ».

En fait, à l’heure actuelle, 10% seulement de la population malgache dispose d’un système de sécurité sociale. « Les 90% ne bénéficient d’aucune mesure et doivent continuer à travailler jusqu’à la mort pour survivre. La protection et la sécurité sociale de ces seniors sans ressource constituent le fondement et les raisons d’être de cette nouvelle loi sur les personnes âgées », a souligné la ministre. Cette dernière a profité de l’occasion pour honorer  4 centenaires de la région dont un homme avoisinant les 120 ans à Sambava, une femme du même âge à Antalaha et 2 autres « Zokiolona » âgés respectivement de 100 et de 104 ans à Vohémar.

Dans la foulée, 2000 personnes d’Antalaha ont bénéficié du dispositif « Asa tanamaro » qui consiste à nettoyer les canaux d’évacuation d’eaux pluviales sur près de 10 km. Durant 5 jours de travaux, chaque personne est rémunérée à hauteur de 5 000 ariary au quotidien. Plus de 400 enfants ont également été dotés de kits scolaires.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.