Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

CUA – Taxis-ville : trouver un compromis

CUA – Taxis-ville  : trouver  un compromis

La rencontre initiée par la commune d’Antananarivo renivohitra (CUA) avec les taximen de la Capitale s’est tenue comme prévue samedi prochain à Mahamasina.

Les 39 secteurs de la capitale ont envoyé leurs représentants. Les deux parties ont respectivement reconnu que le conflit a été déclenché à la suite d’un manque de communication sur le sujet.

Il a été convenu qu’à partir de ce jour, la CUA effectuera des descentes auprès des taximen en vue d’apporter plus d’explications sur Omavet, «le sujet qui fâche actuellement». Les deux parties vont également élaborer une stratégie pour éliminer les taxis clandestins. Il a été décidé que tous les trois mois, une rencontre entre les taximen et la CUA aura lieu pour améliorer la correspondance et la communication.

Durant cette rencontre, les participants ont reconnu que les taximen devraient bénéficier d’une subvention à l’instar des transports en commun. Les deux parties ont décidé de se donner la main pour revendiquer ce droit à l’Etat central.

«Les taxes sur les pièces pour les taxis-ville et les taxes d’importation devraient être exonérées lorsque le central d’achat au sein de l’Omavet sera mis en place», ont déclaré les taximen et la CUA. D’ailleurs une manifestation des deux parties pour revendiquer ces droits a été envisagée.

La question sur les nouvelles lanternes et les contre-visites a été revisitée. D’un autre côté, l’association des taxis-ville annonce déjà une autre manifestation contre la décision de la CUA sur l’Omavet. La suite de la convocation de ladite association par le préfet de police est également attendue ce jour.

Nadia

 

Les commentaires sont fermées.