Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Top départ

Top départ

Profiter de la moindre occasion et écumer même les plateaux télé  pour faire parler de soi, c’est typique chez les Malgaches…les politiciens, pour être plus précis. Le code électoral n’étant pas encore prêt, mais déjà l’heure est à la figuration dans les coulisses des candidats à la présidentielle de 2018. Ce qui est bizarre, c’est que les uns après les autres, se poussant du col, se font entendre, comme s’ils ont reçu le top départ de la précampagne.

A vrai dire, tout s’accélère. La précampagne bat déjà son plein même si les dates des élections ne se pointent même pas à l’horizon. Sous cet angle, elle risque de prendre de l’ampleur avec un air de vraie campagne. En fait, plus d’un se demande sur quelle période cet effet d’annonce va durer car outre les têtes biens connues, chevronnées en la matière, les nouveaux candidats s’interrogent sur ce sujet.

Pour l’heure, les politiques «privilégiés» en profitent. Entre le chef de l’Etat, Hery Rajaonarimampianina et le leader du parti Tim, Marc Ravalomanana, force est de constater que leur précampagne s’invite à la messe pour commencer. Assister à des différentes cérémonies religieuses d’envergure, sous la houlette des différentes confessions du pays, est devenu une règle d’or.  Chacun veut se mettre sur le devant de la scène et n’hésite pas à conjuguer la région et la politique «politicienne».

Le faux départ est ainsi donné. D’ici peu, à travers des déclarations et des communiqués médiatisés, différentes associations sans oublier les partis vont successivement manifester leur soutien à leur candidat.

Pendant ce temps, aussi bien du côté du régime que de la CUA, le recensement de la population est sur les rails. Une chose est sûre dans la politique, rien n’est fait au hasard.

Tahina Navalona

 

Les commentaires sont fermées.