Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

SAVA : le port de Vohémar en tant que pilier économique

SAVA   : le port de Vohémar en tant que pilier économique

La région Sava est en train de faire un bond économique. Outre la production de vanille, les activités portuaires de Vohémar ont boosté ses potentiels qui ne sont pas encore exploités rationnellement à ce jour. Le port de Vohémar devient un nouveau pôle économique pour la région Sava grâce à son essor spectaculaire.

Simple port de cabotage au début, ce port acquiert peu à peu le statut de port d’exportation sous l’impulsion du receveur des douanes, Ernest Lainkana Zafivanona, depuis 2013. Les recettes douanières de Vohémar  ont quintuplé, allant de 2 milliards d’ariary en 2013 pour se chiffrer à plus de 10 milliards d’ariary en 2016, dépassant largement les performances des ports de Nosy Be et de Tolagnaro pour s’aligner sur Toliara.

Extensions du port et de ses activités

 Le receveur des douanes de Vohémar a révélé les secrets de ce succès basé sur la collaboration avec les opérateurs locaux qu’il a incités à renforcer leurs opérations douanières sur place plutôt que de se déplacer à Toamasina ou à Antananarivo. La nouvelle réforme douanière facilite la diversification de leurs activités pour étoffer le tissu économique de leur lieu d’implantation, selon le receveur Ernest Lainkana Zafivanona lors d’une rencontre avec la presse.

Le capitaine du port, Henri Befourouack, responsable de la Société de gestion du port d’Iharana (SGPI) suggère, face à cette situation, l’extension du port de Vohémar qui n’arrive plus à suivre le rythme des activités nécessitées par l’évolution économique de la région actuellement. L’installation de balisage, attendue depuis plus d’une dizaine d’années dans cette infrastructure portuaire en plein développement est vivement souhaitée, selon ce responsable.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.