Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Baccalauréat 2017 : le taux de réussite national en baisse de 3,43%

Baccalauréat 2017  : le taux de réussite national en baisse de 3,43%

Conformément aux résultats dans les six provinces, qui ont tous connu une baisse par rapport à l’année dernière, sauf pour Toliara, le taux de réussite au Baccalauréat au niveau national a régressé. Avec un taux de réussite de 41,54%, une diminution de l’ordre de 3,43% par rapport à celui de 2016 où 44,97% des candidats ont empoché leur premier diplôme universitaire est noté.

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesupres), Marie Monique Rasoazananera, a évoqué «L’innovation dans la confection des sujets d’examen, lesquels ne sont pas conformes à ceux traités d’habitude dans les cours particuliers et les cours intensifs à la veille des examens, comme l’une des causes de la baisse de l’effectif des admis». C’était hier, lors d’une rencontre avec la presse en marge d’une séance de partage des résultats de la session du baccalauréat de cette année qui s’est déroulée à Fiadanana.

Cette nouvelle mesure a permis de donner une opportunité aux candidats d’école qui accordent plus de sérieux dans leurs études tout au long de l’année scolaire et faisant des exercices pratiques dans toutes les matières sans bachoter. La chute du taux de réussite des candidats libres, ainsi que l’augmentation des candidats d’école qui ont obtenu une mention en témoignent.

Quoi qu’il en soit, comme chaque année, une évaluation sur cette session sera menée à Toamasina au mois de novembre. Cette initiative, qui verra la participation des trois ministères en charge de l’éducation, permet de voir les défaillances et tirer les bonnes leçons en vue d’améliorer les prochaines sessions du baccalauréat.

Capacité d’accueil

En tout, 75.193 candidats sur les 181.014 à travers le pays qui ont participé aux épreuves, ont obtenu le diplôme de baccalauréat. Fianarantsoa affiche le taux de réussite le plus haut, où 49,95% des candidats ont réussi. Antsiranana se trouve en queue de peloton avec 29% de taux de réussite. Compte tenu de leurs capacités d’accueil, seuls 20.000 nouveaux bacheliers peuvent intégrer les  six universités publiques, mais le numéro un du Mesupres a souligné que «Les nouveaux diplômés ne devraient pas être dans l’impasse dans la mesure où d’autres établissements privés peuvent les accueillir, mis à part les universités annexes, les centres de télé-enseignement publics et les Instituts supérieurs de technologie (IST)».

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.