Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Et les autres ?

Et les autres ?

Plus de vingt millions d’habitants à Madagascar mais les mêmes têtes semblent vouloir revenir à chaque fois dans la mangeoire. D’abord, des personnalités politiques très connues ont signé leur retour au sein du gouvernement, puis plusieurs noms familiers composent le conseil pour le fampihavanana malagasy (CFM). On s’attendait à mieux, mais pas à une surprise.

La liste présentée au chef de l’Etat par le comité de sélection du CFM avait déjà fait débat car laissée secrète, mais à la vue de la liste finale, la surprise n’est pas aussi bonne. La majorité des candidats sont des anciens acteurs de la vie politique ou de la réconciliation. La plupart ont d’ailleurs fait l’objet de critiques. Mais apparemment, c’est le choix des experts et vive la réconciliation.

Par ailleurs, au sein du gouvernement, trois ministres ont quitté le navire contre une seule nouvelle tête. Le reste c’est du recyclé. Un ancien conseiller du président limogé a même réintégré le gouvernement. Pour une surprise, c’en est une. Finalement, ce pays n’appartient qu’à une frange de personnes qui n’a envie de rien partager. Mieux encore, qui pensent être les seuls à pouvoir gérer le pays. Et pour cause. A chaque conférence de presse, il y a au moins une ou deux têtes connues depuis les années Ratsiraka par exemple, mais qui sont encore bien présentes dans la vie du pays actuellement.

Pendant ce temps, diverses associations sont en place pour apporter leur part de contribution dans le développement du pays mais ne semblent pas être entendues. En même temps, les élites quittent le pays par manque de soutien et les vrais patriotes perdent espoir. Au pays du moramora, il est vraiment facile de rester au pouvoir une fois qu’on y est.

Tahina Navalona

 

Les commentaires sont fermées.