Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Avant-goût

Avant-goût

Les guerres de communication du week-end dernier, sans oublier les précédentes passes d’armes entre Hery Rajaonarimampianina et Marc Ravalomanana à Antsiranana, inaugurent-elles les prochaines campagnes électorales ? Tout porte à croire que ce serait le cas. A moins de deux ans de la fin de mandat de l’actuel président, tous les esprits se tournent déjà vers la prochaine présidentielle et ce, même si la date n‘est pas encore connue.

Comme à Antsiranana, il y a aura bien évidemment ceux qui ne manqueront pas d’utiliser à bon escient les prérogatives publiques (l’administration, les véhicules administratifs ou encore les hommes en treillis). Il y a aussi ceux qui n’auront aucun état d’âme à saisir toutes les occasions et se disent être à l’écoute de la population. D’autres vont se prendre pour un messie après des mois d’absence sur la scène sociopolitique nationale.

Effectivement, même si le scénario est connu d’avance, tous les acteurs du prochain feuilleton électoral ne sont pas encore au grand complet. Les uns sont en attente de ce qu’ils qualifient de meilleur moment pour revenir sur la scène politique locale. Et les autres affûtent leurs armes en silence en espérant se faufiler entre le trio gagnant ou perdant, c’est selon.

Toujours est-il que la prochaine consultation populaire sera l’un des plus importants évènements de l’histoire du pays, comme celui de 2013. Il n’est plus question de choisir  entre la peste ou le choléra mais  entre la descente aux enfers ou la prise en main du futur. D’autant que les risques de débordement ne seront pas à écarter. Reste à savoir qui va incarner qui le moment venu. Car les principaux challengers ne seront probablement pas des nouvelles personnalités mais des têtes biens connues.

Rakoto

 

Les commentaires sont fermées.