Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Gare routière : retour massif des vacanciers

Gare routière : retour massif des vacanciers

Le taux de départ en vacances commence à diminuer au niveau des gares routières d’Ambodivona et du Fasan’ny Karana. Par contre, force est de constater le retour massif des vacanciers, notamment vers le début de l’après-midi. De source auprès des coopératives reliant l’axe Tana-Mahajanga et Tana-Toamasina, ces gares sont maintenant débordées.

«Avec tous les accidents qui se sont succédé ces derniers temps, nous n’avons plus osé faire appel à des renforts externes comme auparavant, même à nos collègues régionaux. Nous essayons de satisfaire nos clients avec le nombre de voitures que nous possédons», a confié une responsable d’une coopérative.

Malgré cette affluence, les frais sont toujours maintenus. 20 000 ariary pour Toamasina et 35 000 ariary pour Mahajanga.

A trois-quarts pleins

Pour pallier la situation et gagner plus de temps, les coopératives ont ordonné aux taxis-brousse, au départ de Tana, de partir lorsque le nombre requis de voyageurs est atteint. «Une fois les véhicules remplis à trois-quarts, quelquefois moins, nous enjoignons les chauffeurs à prendre le départ », a affirmé un responsable d’une coopérative de Toamasina.

N’empêche que le nombre de voitures  au départ de Tana affiche toujours la moitié de celles venant de Toamasina ou Mahajanga actuellement. La réservation des places, à faire trois jours à l’avance au moins, est ainsi vivement conseillée. Elle peut s’effectuer, soit à Tana, soit à Mahajanga, soit à Toamasina.

Les entretiens négligés

Pour profiter au maximum de cet afflux de vacanciers, certains propriétaires de taxis-brousse négligent le côté entretien. A preuve, lors d’une descente inopinée effectuée, hier, par l’ATT de Mahajanga à la gare routière de l’avenue Barday, huit voitures ont été prises en situation irrégulière.

Six ayant des pneus usés, une en surnombre de passagers et une autre affichant une hauteur de bagages dépassant largement les 80 cm autorisés. Lors de cette descente, l’ATT de Mahajanga a été assistée par un responsable de la Visite technique et des représentants des forces de l’ordre du Boeny.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.