Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Aux frais de la princesse !

Aux frais de la princesse !

« Tant qu’on y est, pourquoi ne pas embarquer tous les membres de sa famille », s’indigne un internaute sur les réseaux sociaux à propos de la présence des trois enfants du premier ministre, Olivier Mahafaly, au sein de la délégation malgache en partance pour l’Afrique du Sud, pays  hôte du 37e Sommet de la Sadc. C’est écrit noir sur blanc dans une lettre officielle portant le cachet de la primature.

Les noms des trois enfants du PM terminent la liste des 9 personnes faisant partie du voyage. Comme il s’agit d’un Sommet politico-économique, beaucoup s’attendaient à ce que des opérateurs composent les membres de la délégation, mais…

Sans conteste, la polémique est engagée. Les commentaires acerbes sur les réseaux sociaux en témoignent. Une fois de plus, à propos des affaires douteuses qui nuisent

l’image de ce régime, l’opinion publique n’en revient pas.

A l’heure où le pouvoir en place est critiqué de toutes parts, voilà qu’il donne du grain à moudre à ses détracteurs.

Sur la défensive, la primature a montré de la hâte pour apporter des explications, mais les dés sont jetés. Pas de démenti car Mahazoarivo n’a pas nié les faits, mais juste une précision rapportant que les trois enfants du PM inscrits en bonne et du forme dans cette liste ne sont pas pris en charge par l’Etat malgache. D’ailleurs, les enfants du PM ont mis le cap hier sur l’Afrique du Sud avec les autres membres de la délégation conduite par le premier ministre.

Quand au motif de leur voyage et leur rôle à jouer au sein de cette délégation, en parlant des trois enfants du PM, il a été juste annoncé que « « La liste de la délégation véhiculée dans la page facebook qu’on a envoyée au ministère des Affaires Etrangères n’est qu’une simple formalité pour assurer la sécurité de toutes les personnes composant la délégation ». En un mot, ils ne sont pas transportés, logés et nourris aux frais des contribuables.  Cela laisse à songer !

JR.

Les commentaires sont fermées.