Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Caf…ouillage

Caf…ouillage

Il n’est pas d’élection sans polémique. Elu à la tête de la Confédération africaine (Caf) il y a quelques mois, Ahmad n’a pas été épargné par les tirs à boulets rouges de certaines personnes qui n’ont pas digéré sa victoire contre l’inébranlable Issa Hayatou. Bien des médias africains ont relaté qu’Ahmad allait prendre sa revanche sur son adversaire et avait l’intention de retirer l’organisation de la Can 2019 au Cameroun. Une information qui n’a pas tardé à faire le tour du web pour arriver jusqu’aux oreilles des fans de la discipline au pays. Pour la petite histoire, la fédération malgache de football (FMF) a été désagréablement surprise par la décision de la Caf à propos de la Can U17 2017.

Un véritable coup de massue pour les jeunes Barea qui ont vu leur rêve brisé car ils n’ont même pas pu prendre part à la compétition selon les règles. Des mauvaises langues s’attendaient alors à un règlement de compte de la part du nouveau patron de la Caf qui a su éviter le piège. Une sage décision car une telle option ne ferait que ternir l’image du football africain. Et ce, à l’heure où Madagascar commence à reprendre de l’air si l’on ne cite que l’ascension au classement mondial de la Fifa et les derniers résultats des Barea de Madagascar aux éliminatoires du championnat d’Afrique des nations (Chan) 2018 au Kenya.

A ce sujet, l’ancien président de la FMF et actuel numéro un de la Caf, Ahmad, a affirmé qu’il fera tout son possible pour soutenir le football malgache. Une déclaration vue d’un mauvais œil par des esprits malveillants qui évoquent un certain favoritisime de la part d’Ahmad. En fait, l’élection de ce dernier est en quelque sorte à l’origine d’un cafouillage entre les partisans de l’ancien président de l’instance africaine et ceux qui ont préféré suivre la nouvelle feuille de route établie par le nouveau comité directeur.

Rojo N.

Les commentaires sont fermées.