Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Paludisme : baisse du taux de prévalence

Paludisme  : baisse du taux  de prévalence

Malgré les avancées réalisées dans la lutte contre le paludisme, cette maladie demeure un problème de santé publique au pays car elle est encore la quatrième cause de morbidité dans les centres de santé et la quatrième source de mortalité hospitalière.

Toutefois, son taux de prévalence à Madagascar a connu une baisse. De 6,5% sur l’ensemble des consultations externes de cas simples, ce taux est descendu à 5,6%, de source auprès de la Direction de lutte contre le paludisme Androhibe, du ministère de la Santé publique. Cela, en marge  de la cérémonie officielle de la signature entre les parties prenantes de la «Revue du programme paludisme», mardi dernier, au siège de cette Direction.

Cette revue renferme le programme réalisé dans la mise en œuvre du plan stratégique 2013-2017 de la lutte contre le paludisme et ses résultats ainsi que les recommandations pour le nouveau plan stratégique 2018-2022. Dans ce nouveau plan, l’objectif à atteindre: «Zéro palu».

Recommandation sur trois axes

En résumé, les recommandations de la revue sont orientées sur trois axes. Le premier repose sur les intrants, c’est-à-dire, le renforcement de l’acheminement des médicaments et des diagnostics au niveau des centres de santé de base, en particulier ceux situés dans des régions éloignées.

Le deuxième est l’amélioration du système de collecte de données dans le domaine du paludisme pour prendre des décisions opportunes. Quant au troisième, il s’agit du renforcement des capacités des agents responsables, chargés  de sensibiliser les gens sur l’utilisation des moustiquaires et sur la distribution des insecticides. «Mal exploitées, les moustiquaires ne durent que cinq semaines environ, au lieu de trois ans», a précisé le directeur de lutte contre le paludisme, le Pr Arsène Ratsimbasoa.

Aspersion d’insecticide

La Campagne d’aspersion intra-domiciliaire d’insecticide (Caid), pour lutter contre la prolifération des moustiques, vient d’être lancée officiellement à Ampasimanjeva, dans la région Vatovavy Fitovinany. A part cette région, huit autres sont les bénéficiaires de la Caid. A savoir, Atsimo Atsinanana, Analanjirofo, Atsinanana, Itasy, Analamanga, Amoron’i Mania, Vakinankaratra et Matsiatra Ambony. Dans cette campagne, environ 670 000 ménages sont ciblés dont plus de 3 millions de bénéficiaires directs.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.