Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Amoron’i Mania : saisie de 4 Kalachnikov et 4 Mas 36

Amoron’i Mania  : saisie de 4 Kalachnikov et 4 Mas 36

La prolifération des armes à feu est incontestablement l’une des principales causes de l’insécurité aussi bien dans le milieu urbain que rural.

La région Amoron’i Mania n’est pas épargnée. C’est la raison pour laquelle le commandement du Groupement de gendarmerie de cette région a décidé d’intensifier la lutte contre la circulation des armes à feu.

«Des résultats palpables ont été réalisés. Depuis le début de l’année, nous avons réussi à mettre la main sur 4 fusils d’assaut Kalachnikov, 4 fusils Mas 36 et 40 armes de fabrication artisanale et nous entendons continuer sur cette lancée», a expliqué le colonel Anicet Randrianarivelo, commandant du Groupement de gendarmerie d’Amoron’i Mania.

Toujours dans le domaine de l’insécurité, l’officier supérieur a précisé qu’après la fin de l’opération «Mazava II», les attaques des dahalo reprennent de plus belle. Pas plus tard que lundi, une centaine de dahalo ont attaqué des villages se trouvant dans la commune de Mandrosonoro. Ils ont pris deux personnes en otage et emporté près de 200 zébus. Un accrochage a eu lieu et les deux otages ont été libérés sains et saufs mais les dahalo ont pu reprendre la route avec leur butin.

Devoir citoyen

«La traque des dahalo se poursuit actuellement. Ils ont traversé le fleuve Matsiatra. Maintenant, ils se dirigent vers l’ouest. Des éléments des Circonscriptions de gendarmerie nationale de Fianarantsoa et de Toliara effectuent des bouclages en vue de les intercepter», a ajouté le colonel Anicet Randrianarivelo.

Par ailleurs, le colonel Anicet Randrianarivelo a précisé que malgré tout, le Groupement de gendarmerie d’Amoron’i Mania a opté pour la prévention. «Nous avons installé plusieurs postes fixes. Nous avons également multiplié les tournées de police générale en vue de sensibiliser les villageois sur l’importance de la mise en place des vigiles et des colonnes puisque la préservation de la sécurité communautaire est le devoir de tout un chacun», a-t-il conclu.

Mparany

 

Les commentaires sont fermées.