Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Allaitement maternel : pour combattre la malnutrition chronique

Allaitement maternel : pour combattre la malnutrition chronique

L’allaitement maternel exclusif de l’enfant, jusqu’à l’âge de deux ans, est un moyen sûr de contribuer à la lutte contre la malnutrition chronique.

Placée sous le thème «Ensemble, protégeons l’allaitement maternel, loin des conflits d’intérêt», la célébration de la Semaine nationale de l’allaitement maternel a été lancée officiellement, hier, devant l’HJRA Ampefiloha. Dans son discours, le ministre de la Santé publique, le Pr Mamy Lalatiana Andriamanarivo, a particulièrement mis l’accent sur l’importance de l’allaitement maternel exclusif, de six mois à deux ans, dans le dessein de contribuer à la lutte contre la malnutrition chronique. «C’est la seule façon pour combattre la malnutrition chronique à Madagascar», a-t-il souligné.

Un taux alarmant

47,3% des enfants malgaches de moins de cinq ans sont en situation de malnutrition chronique. Une situation alarmante en vue du développement du pays. «C’est prouvé maintenant que le développement maximal des cellules cérébrales se réalise durant les deux premières années de l’enfant. C’est là où il a l’acquisition de toutes les capacités nécessaires pour son développement futur», a appuyé le ministre de la Santé.

Avant de poursuivre: «Ne vous étonnez pas donc des échecs scolaires de vos enfants si vous avez raté cette occasion». Il a encouragé ensuite les mères à persévérer dans la pratique de l’allaitement maternel exclusif. Le taux de 90% des femmes qui allaitent, est l’objectif à atteindre pendant cette Semaine nationale de l’allaitement maternel.

Un coin d’allaitement

A cet événement, le ministère de la Santé a lancé un appel à tous les responsables des entreprises, aussi bien publiques que privées, d’instaurer un coin d’allaitement maternel dans leurs locaux respectifs. «Non seulement, c’est leur droit mais elles pourront ensuite travailler convenablement, au profit des entreprises, sans aucun souci majeur au sujet de leurs enfants», a indiqué le ministre.

A l’issue de cette célébration, des certificats de reconnaissance ont été distribués par le ministère de la Santé, aux entreprises qui ont déjà aménagé ce coin d’allaitement dans leurs locaux, à l’instar du ministère de l’Emploi, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.