Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Bibliothèque de ressources éducatives : innovation au service de l’éducation

Bibliothèque de ressources éducatives : innovation au service  de l’éducation

L’amélioration de la qualité de l’éducation est sur la bonne voie. Des partenaires privés apportent leur contribution en soutenant l’initiative du ministère de l’Education nationale (Men) dans la mise en œuvre de ce processus.

Des nouvelles ressources pédagogiques sous plusieurs formats, vidéo, fichier PDF, image, son et fichier texte, répondant au contexte actuel, seront mises à la disposition des enseignants. Ce fruit du partenariat entre le Men et l’association «Open Learning exchange»(OLE), qui vient d’être signé lors d’une cérémonie qui s’est déroulée hier à Anosy, permettra aux établissements scolaires à travers le pays de diversifier les ressources à mettre à la disposition des élèves.

L’objectif de ce projet est la promotion de la qualité et de l’efficacité de l’éducation ainsi que les méthodes d’apprentissage. Des tablettes, des outils à faible consommation d’énergie, des Raspberry PI, des mini serveurs, pour les zones ne disposant pas de connexion internet, seront utilisés comme supports et modalités de diffusion pendant les trois années de réalisation de ce projet.

Après une décennie de travail, l’OLE a enregistré, avec l’approche «Planet Learning», plus de 50.000 apprenants, via ce bibliothèque de ressources éducatives libres, sur trois continents dans des écoles du Népal, du Ghana, du Kenya et du Rwanda, avec des réfugiés syriens en Jordanie ainsi qu’avec des réfugiés somaliens au Kenya et les agents de santé du village en Ouganda. «A l’heure actuelle, cette association est en activité pour développer des programmes supplémentaires à Madagascar, en Somalie, au Pérou, au Mexique et en Inde», a informé le représentant de l’association, Richard R.Rowe.

Réhabilitation d’infrastructures

Une autre association, «Focus development» compte également apporter sa contribution dans l’amélioration de la qualité de l’éducation, via un projet de réhabilitation d’infrastructures scolaires. A ce propos, un projet de réhabilitation de neuf salles de classe pour accueillir 450 élèves au sein de l’école primaire publique d’Andriba, dans la région Betsiboka, est sur les rails.

En collaboration étroite avec le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) des Nations unies, qui a initié ce projet, l’Association «Focus Development» reverse, selon la convention conclue hier avec le Men, des fonds en soutien au ministère de tutelle s’élevant à 95.795.700 d’ariary afin de finaliser les travaux de réhabilitation y afférents.

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.