Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

FIZAFATO: la contre-offensive en marche

FIZAFATO: la contre-offensive en marche

Le renouvellement du bureau de l’association Fizafato continue d’alimenter les débats. Les déclarations des natifs de l’Androy ont déclenché la contre-offensive des partisans du président en exercice en essayant de disculper leur leader qui s’accroche à son siège.

Comme prévu, la contre attaque ne s’est point fait attendre après les piques lancées par les natifs de la région Androy, qui ont évoqué les dispositions transitoires adoptées après les dilemmes résultant de l’élection à la présidence de l’association des originaires de la province de Toliara, pour exiger le report des scrutins prévus, ce dimanche, dans la capitale. Des réactions en séries ont été menées pour justifier la position du président en exercice, hier.

Un groupe se présentant sous la dénomination de «Tanora Zanaky ny Faritra Atsimo», conduit par  Ricky, Kotoniaina et Gaetan, a réclamé la tenue de ces scrutins malgré les irrégularités et vice de procédures soulevés par le vice-président de l’association entouré des notables de la région Androy, la veille. Ces adeptes de la tenue de l’élection ont souligné d’emblée leur neutralité pour crédibiliser leur démarche en rappelant que leur revendication date de février 2017.

Bras de fer

S’opposant aux déclarations de ses notables,  l’association «Fikambanana TArean’Androy» (Fita Androy) de Votonambo dit Mosa a fait une déclaration en faveur des scrutins de dimanche prochain contre vents et marées avant la conférence de presse de ce groupe de jeunes au même endroit et le même jour. Mosa a directement précisé que sa démarche va dans le sens de l’intérêt de l’actuel président du Fizafato, Jean de Dieu Maharante, qu’il soutient.

L’ambiance risque d’être plus électrique que lors de la précédente élection donc pour les natifs de la province de Toliara résidant dans la capitale.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.