Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Baobabs entre terre et mer: le documentaire sélectionné au festival « Greenfest »

Baobabs entre terre et mer: le documentaire sélectionné  au festival « Greenfest »

«Je suis devenu un spécialiste reconnu au niveau international», a annoncé Cyrille Cornu, le réalisateur du film documentaire «Baobabs entre Terre et Mer».

En effet, depuis sa sortie officielle en 2015, ce film a été projeté dans 70 pays différents, sélectionné 135 fois dans divers festivals internationaux et a empoché 34 récompenses. Et, aux dernières nouvelles, ce documentaire est sélectionné pour être diffusé à la 10e édition du festival américain Greenfest à Boston ce mois d’août.

Au total, huit films documentaires, dont «Baobabs entre Terre et Mer» et le  «Before the flood» de  Leonardo DiCaprio, seront au programme. D’après le communiqué, le documentaire sur les baobabs ouvrira le festival le 11 août prochain au City Hall Plaza à Boston. Son objectif est de sensibiliser le public sur la protection de l’environnement pour un monde durable. «Baobabs entre Terre et Mer» met ainsi l’accent sur la menace qui guette ces grands arbres : la déforestation.

A chaque participation aux festivals internationaux, Cyrille Cornu assurera la promotion de l’écotourisme de notre pays. Sur sa lancée, il a décidé de se focaliser seulement à la réalisation et production de films documentaires depuis le début de l’année. Amoureux de Madagascar, Cyrille Cornu  vit au pays depuis sept ans.  Il est actuellement en pleine préparation d’un autre film qui se déroulera en mer, entre la ville de Mahajanga et Antsiranana.

 «Il s’agit de la suite du film Baobabs entre Terre et Mer. Les images sont déjà dans la boîte», a-t-il confirmé. Ainsi, il sera rempli de somptueux paysages, d’autres découvertes de baobabs, des rencontres… Le réalisateur projette de créer sept séries de films sur les baobabs à Mada-gascar.

Holy Danielle

Les commentaires sont fermées.