Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Concours administratifs: le logiciel «a-harihary» pour garantir la transparence

Concours administratifs: le logiciel «a-harihary» pour garantir la transparence

Un nouveau cadre de gestion des concours administratifs est en gestation. L’ensemble des textes et procédures réglementaires les régissant feront l’objet d’une réforme. Une initiative qui s’accompagne de la mise en place d’un logiciel de gestion des bases de données.

Fini les temps des gabegies. Une innovation vient d’être lancée pour changer la donne sur l’organisation des concours administratifs. Avec l’appui du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), le ministère de la Fonction publique, du travail et des lois sociales (MFPRATLS) s’est engagé à apporter des réformes  en vue d’une meilleure gestion de ce secteur. Le projet de texte y afférent ainsi que le nouveau logiciel de gestion des données, baptisé «a-harihary», viennent d’être validés par les parties prenantes hier à l’occasion d’un atelier qui s’est déroulé au Motel à Anosy.

«Ces nouvelles dispositions visent à instaurer une culture de performance basée sur la transparence, l’efficacité, efficience de la gestion des ressources humaines de l’Etat, en assurant entre autres la sécurisation et transparence du processus de recrutement par voie de concours administratif», a fait valoir le SG du ministère de tutelle,  Alson Christophe Randriamanantena. Celles-ci donnent une possibilité de voie de recours, notamment pour les candidats qui se sentent victimes de non-droit lors d’un concours donné.  D’un autre côté, on peut déceler les antécédents des candidats via le logiciel « a-harihary », par exemple ceux qui ont été pris en flagrant délit de fraude lors des concours précédents, quelles que soient les entités organisatrices. Avec ce logiciel, les éventuelles fuites de sujets seront aussi écartées dans la mesure où un système de codification est appliqué. Cette technique permet de diminuer les décalages des notes attribuées aux candidats pour une même réponse.

A l’occasion de cet atelier, le SG du ministère de la Fonction publique a incité les départements ministériels à opter pour le recrutement de personnel via un concours administratif, qui est le mode de recrutement par excellence permettant de garantir la méritocratie dans l’exercice de la fonction publique. Ceci ne touche seulement que 25% des recrutements, qui se font à 75% de manière directe.

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.