Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Boeny: foire du black eyes à Ambondromamy

Boeny: foire du black eyes à Ambondromamy

Le black eyes reste le produit-phare de la région Boeny. La foire « Lojy mitsangana » dédiée à la promotion de sa production sera organisée du 28 au 30 juillet à Ambondromamy, dans le district d’Ambato Boeny, selon un calendrier dressé conjointement par le programme Prosperer, la Chambre de commerce et la région Boeny.

Motivés par les retombées positives de la première édition de cette foire agricole régionale, les organisateurs ont promis plus d’allant dans la mise en avant du black eyes au cours de cette manifestation économico-commerciale programmée dans la commune rurale d’Ambondromamy.

La foire «Lojy mitsangana» servira de tremplin économique pour ce produit qui fait la particularité de la région Boeny par sa qualité conforme aux normes internationales, selon le chef de région, Saïd Ahamad Jaffar. Il a révélé à cet effet que le black eyes remplit actuellement les critères de traçabilité des produits exigés sur le marché international grâce aux actions menées par les partenaires techniques et financiers dont le programme Prosperer qui a encadré les agriculteurs depuis 2008. La région en a produit 30.000 tonnes dont la majeure partie a été destinée à l’exportation vers des pays d’Asie et d’Europe, générant un flux de devises pour le pays, en 2016.

Le black eyes en levier de développement

La modernisation du mode de production du black eyes, communément appelé «Lojy mitsangana» dans la région a permis d’améliorer les conditions de vie des centaines de familles rurales opérant dans la filière, d’après les techniciens de la Direction régionale de l’agriculteur et de l’élevage. Le coordinateur régional du programme Prosperer dans la région Boeny a confirmé d’ailleurs la modernisation agricole résultant du développement de la filière dans les zones de production et ses impacts dans le quotidien des cultivateurs qui ont pu améliorer leurs revenus par la même occasion. En contribution au développement de la filière, les autorités régionales du Boeny ont pris auparavant des dispositions de facilitation de l’exportation du black eyes, tant du côté administratif que sur le plan matériel concrétisé par la possibilité d’empotage des conteneurs en dehors des aires du port de Mahajanga.

Manou

Les commentaires sont fermées.