Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Matsiatra Ambony: la commune de Fianarantsoa insolvable

Matsiatra Ambony: la commune de Fianarantsoa insolvable

La population de Fianarantsoa regrette son choix politique actuellement, selon des opinions émises par la notabilité locale. La ville vit une situation de crise sans précédent depuis l’avènement du maire élu sous les couleurs du parti au pouvoir.

La situation se dégrade dans la circonscription de Fianarantsoa. Les arriérés de salaires des employés de cette commune urbaine de la région Matsiatra-Ambony s’élèvent jusqu’à 17 mois d’impayés à l’heure qu’il est et la mairie ne semble point avoir trouvé de solution pour ses agents. Outre ceux en activité, les nouveaux retraités sont dans l’expectative puisque leurs dossiers de pensions n’ont jamais été régularisés par leur employeur, les mettant dans des situations financières dramatiques. Ils interpellent ainsi le pouvoir central pour régler ce problème pouvant mettre la mairie dans un état d’insolvabilité pour des raisons non élucidées.

Des promesses en l’air.

Les Fianarois ont évoqué les promesses faites par le chef de l’Etat, demandant à la population de soutenir le PDS de l’époque pour bénéficier des aides du pouvoir. Devenu maire du parti présidentiel lors des élections communales à Fianarantsoa pourtant, le maire n’a fait aucune allusion sur les aides promises par le président de la République ni sur la réalisation de son programme électoral. Au contraire, les bévues se sont succédé dans la circonscription et l’établissement d’un budget de carburants s’élevant à plus de 360 millions d’ariary dans le budget primitif 2017 a été vivement critiqué.

Le non-paiement de 10 mois de salaires des employés de la commune urbaine de Fianarantsoa a coûté son poste de PDS de Fianarantsoa à Pety Rakotoniaina en son temps pour laisser la place à l’actuel maire de la ville. Ce bouillant politicien a dévoilé les origines du  problème  sans toutefois avoir pu empêcher l’éviction. La commune ne parvient pas à redresser le gap financier généré par le différentiel entre les recettes annuelles de la commune évaluées à  940 millions ariary et les salaires mensuels d’un montant global de 76 millions ariary, a-t-il vainement clamé à l’intention de ses détracteurs avant son limogeage mais un scénario similaire se reproduit actuellement au même endroit.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.