Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Dôme Ankorondrano: Lolo sy ny tariny, le plaisir des retrouvailles

Dôme Ankorondrano: Lolo sy ny tariny, le plaisir des retrouvailles

Un concert de musique brassant le folk, le Ba gasy et la world music avec des sonorités acoustiques, c’est ce que Benny, Bebey, Sefo, Sammy, de la mythique formation Lolo sy ny Tariny, ont proposé au public du Dôme Ankorondrano, samedi dernier.

La météo maussade et la langueur dominicale n’ont  pas eu d’effet sur le public qui a été d’abord clairsemé et s’est peu à peu massé dans la salle de spectacle. La communion avec l’assistance a presque été instantanée dès que le quatuor a entonné vers 15 heures tapantes les premières notes de «Lamozika», «bilakarenjy», «Ramano be Galona » ou encore « Maninona e ?».

Applaudi à tout rompre, le groupe a enchaîné les titres

les plus connus de sa carrière en l’occurrence, «Izaho tsy maintsy mihira» avec un petit coup violon de Sammy, «Ilay akanjo fotsy» «Tablier manga». Chaque titre a été partagé et fredonné ensemble par la foule présente.  «Vous allez me faire pleurer si vous continuez», a rétorqué Bebey sur la scène de Dôme. Pendant trois tours d’horloge, le groupe a présenté un répertoire étendu de ses tubes intemporels et impérissables.

L’utile à l’agréable

Autant dire que les chanteurs de «Dimbaka avy any Nazareta» ont joint l’utile à l’agréable d’autant qu’une grande partie du fonds récolté à l’issue de cet événement servira au financement des travaux de finition du Centre de formation professionnelle au sein de la FJKM Ankadimbahoaka, mais également du nouveau bâtiment en guise de stèle  pour le groupement laïc de l’église marquant dans ce sens d’une pierre blanche son 25e anniversaire, cette année .

Joachin Michaël

Les commentaires sont fermées.