Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

BAC 2017: la plus jeune candidate a 12 ans, le plus âgé, 73 ans.

BAC 2017: la plus jeune candidate a 12 ans,  le plus âgé, 73 ans.

Les épreuves écrites du baccalauréat de l’enseignement général pour l’année scolaire 2016-2017 débutent ce jour. Le nombre des candidats est en hausse et il n’y a pas d’âge pour obtenir le diplôme.

Si d’habitude on passe le Bac entre 17 et 19 ans, ces  dernières années, force est de constater que de plus en plus d’adolescents passent cet examen officiel de fin de cycle secondaire. Cette année encore, la plus jeune des candidats est une fille âgée de 12 ans (Série A2). Quant au plus âgé, il a 73 ans (Série D), soit une différence d’âge de 61 ans. Sur la liste des candidats inscrits, dont le nombre a connu une hausse de 1,87%, figurent aussi 4 malvoyants, 9 malentendants et 5 ressortissants étrangers.

En fait, par rapport à l’année dernière où 73 205 candidats se sont inscrits, ce jour, ils sont 74 577 à se rendre dans les centres d’examen,  soit plus d’un millier de candidats. Pour dire que le nombre des prétendants ne cesse d’augmenter car en 2015, ils étaient quelque 69 200 à avoir passé le bac.

A tel point que deux nouveaux centres d’examen ont été ouverts pour faire face à cette situation dans les communes rurales de Talata Volonondry, du district d’Avaradrano, et de Mahasolo du district de Tsiroanomandidy. 115 centres d’examen accueillent les épreuves pour Antananarivo dont 32 au centre-ville et 83 dans les périphéries.

Dans toute l’île, 182 870 candidats au niveau de 301 centres vont passer le bac cette année. Ils sont répartis comme suit, 12 837 pour la série A1, 121 386 pour la série A2, 34 031 pour la série D et 4 788 pour la série C. Quant aux candidats de l’enseignement technique, dont les épreuves commenceront le 31 juillet, leur effectif est à 9 836.

Haro sur les fraudes

Une des précautions que l’Office du baccalauréat a renforcées  pour cette session 2017 est la prise de mesure contre d’éventuelles fraudes. Une stricte fouille des candidats avant d’entrer dans les salles sera ainsi préconisée.

En effet, à titre de rappel, les candidats n’ont pas le droit d’utiliser les instruments des nouvelles technologies comme la machine à calculer, programmable ou non, les téléphones portables où l’on peut consulter des documents numérisés, ainsi que d’amener dans les salles d’examen des cahiers et des fiches de révisions. Toute infraction commise pourra amener le candidat à passer devant le Conseil de discipline (Codis) où il est passible d’être interdit de passer le bac durant cinq années successives.

Les corrections une semaine après

Les corrections commenceront une semaine après les épreuves écrites de l’enseignement général. Pour Antananarivo et ses périphéries, elles se dérouleront au niveau de 17 centres où 1 653 correcteurs sont mobilisés, contre 280 pour l’enseignement technique. Les résultats sont prévus être proclamés à partir du 8 septembre.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.