Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans : le 14 juillet à Tamatave (1)

Le 14 juillet a été célébré à Tamatave avec la splendeur accoutumée, la même affluence et le même enthousiasme de la part des indigènes. Nous passerons sur les détails.

Le clou de cette fête a été incontestablement la revue des troupes passée sur le champ des courses, par le Commandant Müller.

Deux mille hommes bien équipés, bien armés, et de belle allure, solidement bâtis, ont défilé, drapeau et musique en tête, devant les tribunes, manœuvrant avec une précision qu’on n’était pas en droit d’exiger de recrues entrées tout récemment à la caserne.

Le défilé terminé, M. de Laborderie, notre excellent Administrateur-Maire, a adressé un speech au Commandant Müller, pour le féliciter sur la bonne tenue de ses troupes, et le remercier pour la réconfortante et patriotique cérémonie à laquelle il avait convié la population. Cela a été dit avec la facilité d’élocution et la correction du style dont M. de Laborderie est coutumier.

À son tour, M. le Commandant Müller remercie M. l’Administrateur-Maire pour les paroles élogieuses qu’il a bien voulu lui adresser et que, prétend-il, il est loin de mériter. Il prie d’excuser ses soldats s’ils n’ont pas manœuvré avec la perfection désirable, étant depuis si peu de temps arrivés à la caserne. S’ils avaient évolué moins mal qu’il ne pensait, c’est qu’ils s’étaient sentis électrisés par la sympathie qui émanait de cette foule venue si nombreuse pour les saluer.

On ne se souvenait pas à Tamatave d’avoir jamais assisté à une revue aussi imposante.

Le reste de la journée a été rempli par des courses et jeux divers.

Les jeux sportifs d’adresse et de force ont particulièrement attiré notre attention, la culture physique étant une de celles qui s’imposent le plus dans les circonstances actuelles, bien que jusqu’ici malheureusement trop négligée.

Au point de vue physique, il faut relever la race, se sont dit quelques hommes de cœur vraiment patriotes, et pour cela rien ne vaut les exercices gymnastiques de toute nature. Les muscles se développent, se fortifient, et d’un être malingre, la gymnastique fait un gaillard solide capable de faire un excellent soldat.

(À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

Les commentaires sont fermées.