Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Acharnement sur Ambatovy : la compagnie saisit les plus hautes instances

Acharnement sur Ambatovy : la compagnie saisit les plus hautes instances

La loi relative au code du travail, notamment celle concernant le licenciement «justifié» pour une faute grave pouvant même porter atteinte à la vie d’ une entreprise, Ambatovy l’a toujours respectée à la lettre..

Et cela a toujours été le cas en 2013 quand une cadre d’Ambatovy a été licenciée suite à la divulgation non autorisée des informations à caractère confidentiel. En un mot, cette ancienne cadre a été remerciée pour des comportements contraires à l’éthique. Et malgré cette faute grave, Ambatovy a déjà réglé ses avantages dus conformément au texte en vigueur et qui n’ont fait l’objet d’aucune opposition. Mais la personne a porté plainte pour licenciement injustifié et réclame 88 millions d’ariary, une partie des dommages et intérêts au titre d’exécution provisoire de la décision du tribunal. Au total, elle demande 2,3 milliards d’ariary.

Faux et usage de faux

Juste après l’annonce du tribunal, Ambatovy a déjà fait savoir qu’elle va saisir les plus hautes instances conformément à son statut de grande compagnie minière à l’échelle mondiale. A dire vrai, la compagnie a déposé une plainte pénale pour faux et usage de faux à l’encontre de cette ancienne cadre.  En fait, dans le dessein d’arriver à ses fins, cette dernière a produit des documents contestés par Ambatovy. Mais apparemment, la dame n’a pas pris compte de cette procédure en annonçant à la BNI son intention de toucher la somme susmentionnée. Du coup, comme Ambatovy l’a annoncé le 18 février 2017,  son compte a été bloqué et gelé.

Sans conteste, si cette situation sur fond d’acharnement perdure, l’avenir de la compagnie et ses employés sera menacé. D’autant que le cours de nickel sur le marché mondial continue sa chute, générant dans ce sens d’importantes pertes, non seulement pour Ambatovy mais également pour les grandes compagnies minières à travers le monde. Nul besoin de le dire qu’Ambatovy occupe une place importante dans le développement du pays. Elle reste le plus grand pourvoyeur d’emplois et de devises. A titre d’information, Ambatovy verse annuellement à l’Etat 50 millions de dollars de taxe.

Alors qui a intérêt à voir Ambatovy en difficulté,  pis encore à faire couler l’ensemble de l’entreprise ? Pour l’histoire, après son licenciement, cette ancienne cadre a été appelée à occuper un poste important au sein d’un ministère. Or, aux dernières nouvelles, plus précisément le 11 juillet dernier, elle a démissionné sur ordre de la Première dame…suite à un acte d’insubordination.

JR.

 

Les commentaires sont fermées.