Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Vacances : une période mise de côté

Vacances  : une période mise de côté

La majorité des élèves qui ont passé l’examen du BEPC, sont actuellement en pleine période de vacances. Toutefois, depuis quelques années, des ménages malgaches ont préféré rester à la maison pour des raisons financières. A vrai dire, le faible  pouvoir d’achat à cause de la crise, a influencé les projets de vacances de bon nombre de familles malgache à se passer de vacances. Et même ceux qui en ont les moyens de s’en offrir, choisissent une destination proche, pas cher, pas pour longtemps. Beaucoup sont ceux qui profitent des événements familiaux comme l’exhumation pour sortir du train-train quotidien.

Vacances virtuelles

A défaut de plage…et pour passer des bonnes vacances à la maison, plusieurs familles optent pour les films, les dessins animés et les jeux vidéos. Les plus âgés passent la plupart de leur temps sur les réseaux sociaux.

Toutefois, l’utilisation abusive de ces genres de distraction peut engendrer des conséquences nocives. En effet, les impacts des ces nouveaux loisirs sur notre société doivent être étudiés et pris en compte par les parents, car  cela peut provoquer des dépendances ainsi que des conséquences très néfastes au niveau familial et social.

Démon du jeu

D’après le témoignage d’un responsable d’une salle de jeu de Playstation à Alakamisy Fenoarivo, en moyenne un enfant dépense dans les 500 ariary pour une demi-heure de jeu. Ce qui représente une certaine somme pour un enfant issu du milieu rural, parce qu’il a tendance à dépenser beaucoup plus. Même s’il n’a plus aucun sou avec lui, il assiste au

jeu comme simple spectateur, voire le supporteur des autres «playeurs». Le virus et le démon du jeu obligent.

Sera R

Les commentaires sont fermées.