Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Air Madagascar : Rado Rabarilala et consorts reviennent à la charge

    Air Madagascar   : Rado Rabarilala et consorts reviennent à la charge

    Les quatre employés d’Air Madagascar licenciés après leur grève de juillet 2015 reviennent à la charge pour réclamer leur réintégration suivant une décision de justice. N’ayant pas obtenu satisfaction, ces syndicalistes comptent poursuivre les dirigeants de la compagnie devant le tribunal.

    Soutenus par leurs confrères de la Solidarité syndicale de Madagascar (SSM), Rado Rabarilala et ses collègues, accompagnés par leur avocat et un huissier de justice, se sont rendus, une fois de plus, au bureau d’Air Madagascar à Analakely dans la matinée d’hier pour réclamer leur réintégration au sein de la compagnie. La tentative de discussion n’a abouti à aucune entente. Aucun responsable n’a voulu les recevoir, à en croire Me Willy Razafinjatovo, avocat de ces syndicalistes d’Air Madagascar.

    Cette action est entreprise par ces syndicalistes suite à l’application du décret de promulgation portant réintégration de ces quatre employés, sorti il y a une année de cela. Une action qui n’a pas obtenu de réponse favorable de la part des dirigeants de la compagnie, comme le perçoivent ces syndicalistes.

    «Nous avons attendu depuis dix heures du matin et ne sommes entrés qu’une heure après. Nous avons voulu rencontrer le directeur général, mais nous n’avons eu droit qu’à une conversation téléphonique au cours de laquelle le DG a déclaré qu’il n’est pas disposé à nous recevoir puisque le comportement des syndicalistes ne lui convient pas», a-t-il expliqué. Il a ajouté en outre que le jugement est doté de la force exécutoire tout en précisant que le procureur général avait déjà ordonné l’application de cette décision.

    Refus d’exécution d’une décision de justice

    A cet effet, ces employés licenciés entendent vouloir poursuivre en justice les dirigeants de la compagnie aérienne, en particulier le directeur général qui, selon cet avocat, n’est pas disposé à satisfaire la demande de ces employés. «Nous envisageons entre autres de porter plainte contre le DG d’Air Madagascar pour refus d’exécution d’une décision de justice», a déclaré Me Olala.

    A rappeler que le décret portant réintégration de ces employés par le tribunal administratif fait partie de la convention signée par le personnel et la direction général d’Air Madagascar.

    Arh.

     

    Les commentaires sont fermées.