Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Trafic d’héroïne : le Seychellois Roucou Steve Chanel écroué

Trafic d’héroïne  : le Seychellois Roucou  Steve Chanel écroué

Après l’enquête préliminaire rondement menée par les limiers du Service central de lutte contre l’abus de stupéfiants et de substances psychotropes, le ressortissant seychellois Roucou Steve Chanel a été déféré hier au Parquet d’Anosy.

La décision du magistrat en charge du dossier est sans équivoque. Le présumé passeur de 26 ans a été placé en détention préventive à la maison centrale d’Antanimora. Lors de son interrogatoire, le suspect qui se dit être pêcheur a déclaré qu’il est venu à Madagascar pour faire du shopping. Et pendant son séjour dans la capitale, un ressortissant malgache lui aurait proposé la drogue.

Avant l’enquête à la Brigade des stupéfiants, il a passé un interrogatoire au Service central des enquêtes spécialisées pour vérification et contrôle de papiers. D’après ses documents de voyage, il est à son quatrième séjour dans la Grande île.

Scotchés sur son corps 

Roucou Steve Chanel a été appréhendé samedi par les limiers de la Police aux frontières, alors qu’il se préparait à monter à bord du vol de la compagnie Air Seychelles. D’après le commissaire divisionnaire de police Rufin Lebiria Tolojara, patron de la Paf, le jeune Seychellois a été intercepté par les policiers après son passage au scanner.

La fouille corporelle opérée par les policiers a permis de découvrir deux sacs en plastique contenant 500 g d’héroïne. Apparemment, le jeune pêcheur a voulu mener tout le monde «en bateau». Afin de tromper la vigilance des policiers, il a en effet scotché les deux sacs en plastique sur ses cuisses mais grâce à leur ténacité, les agents de la Paf ont fait tomber son plan à l’eau.

Le 29 novembre 2015, Collin Roddy Volcère, un Seychellois qui tentait d’exporter 280 g d’héroïne a également été arrêté  à Ivato. Placé sous mandat de dépôt puis jugé au tribunal d’Anosy, il a écopé de 6 mois d’emprisonnement ferme.

Mparany

 

Les commentaires sont fermées.