Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

La Jirama n’a plus droit à l’erreur

La Jirama n’a plus droit à l’erreur

Le ministre des Finances et du budget a été ferme quant à la situation de la Jirama, lors de la rencontre organisée, hier, à Antaninarenina. La subvention  accordée à cette société d’Etat a été revue à la hausse dans la Loi de finances rectificative (LFR) 2017 et s’élève à 450 milliards d’ariary contre une prévision initiale de 250 milliards d’ariary. Une partie  de la deuxième tranche de la FEC qui vient d’être accordée par le Conseil d’administration du FMI, le 28 juin dernier. Le ministre des Finances a avancé que «La Jirama doit désormais faire attention  pour la gestion et doit fournir les efforts nécessaires pour le redressement de la compagnie.  Cela repose sur quelques mesures, notamment la lutte contre le vol d’électricité, le recouvrement des arriérés de la compagnie et le basculement vers le fuel lourd». Avant d’ajouter qu’«En cas de dérapage, il revient à la compagnie de trouver des mesures relatives à ses difficultés».

Riana R.

Les commentaires sont fermées.