Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Hypertension artérielle : des jeunes de 17 ans hypertendus

Hypertension artérielle  : des jeunes de 17 ans hypertendus

L’hypertension artérielle (HTA) ne touche plus uniquement que les personnes âgées. Ces dernières années, des jeunes figurent dans la liste des patients hypertendus. Ainsi, les patients souffrant de maladie cardiovasculaire sont de plus en plus jeunes

Les habitudes alimentaires et les modes de vie changent. Ces paramètres influent largement sur la prévalence des maladies non transmissibles, tels que l’hypertension artérielle qui, sans un traitement adéquat, peut provoquer des séquelles plus graves, dont les maladies cardiovasculaires. De nos jours, cette pathologie touche des sujets de plus en plus jeunes. «Des jeunes de 17 à 19 ans sont victimes d’hypertension», a informé le directeur de l’Unité de soins intensifs cardiologiques (Usic) du Centre hospitalier universitaire Joseph Raseta Befelatanana (CHU-JRB), le Pr. Solofonirina Rakotoarimanana.

C’était hier à l’occasion d’une cérémonie d’inauguration des travaux de réhabilitation de l’infrastructure dudit service, en présence du couple présidentiel. Grâce à l’appui financier du groupe Axian, à travers sa société Jovenna, les bâtiments vétustes et inadaptés de l’Usic, ont été transformés afin de devenir plus moderne et accueillants, répondant aux exigences indispensables de qualité d’accueil et de sécurité des soins actuels. Opérationnelle depuis 2010, cette structure, qui est la seule unité publique de ce genre, joue un rôle important dans la réduction de la mortalité liée à la maladie cardiovasculaire, en passant de 17% avant cette période à 5,11% en 2016. «En dépit de ce succès, il y a encore du pain sur la planche dans la mesure où l’Usic fait face à un manque de capacité d’accueil.  Ne disposant que de 18 lits, les patients devront attendre qu’une place soit libérée pour pouvoir y accéder», a confié notre source.

Au-delà de 140/90 mmHg

En sa qualité de cardiologue, le Pr. Solofonirina Rakotoarimanana a lancé un appel au public pour que quiconque ne néglige pas sa santé, en prévenant les maladies cardiovasculaires et de ne pas attendre des complications pour venir à l’hôpital. Des personnes pensent qu’elles se portent bien même avec une tension artérielle se situant entre 16 à 20 mm de mercure (mmHg), mais ceci n’est nullement évident car les séquelles peuvent être graves jusqu’à provoquer  un accident cardiovasculaire cérébrale (AVC).

L’hypertension artérielle, dépassant la barre de 14,9 (140/90 mm de mercure), présente déjà un risque et doit être traitée. A partir de 40 ans, les hommes doivent faire régulièrement un dépistage d’hypertension artérielle et prendre les soins adéquats en cas de hausse. Cela est valable également pour les femmes, à partir de 45 ans, à l’âge de la ménopause. «Le mieux serait de disposer d’un tensiomètre chez soi pour pouvoir faire un suivi  permanent», a conseillé ce spécialiste en cardiologie.

Fahranarison

Une série d’inaugurations s’est déroulée hier au CHU-JRB et au Centre Hospitalier universitaire de gynéco-obstétricale (CHU-Gob) de Befelatanana, grâce à l’initiative du couple présidentiel et les partenaires. A ce propos, mis à part les réhabilitations de l’Usic du CHU-JRB, sous financement de Jovenna à hauteur de 150 millions d’ariary, une nouvelle rampe reliant les quatre étages de cet du CHU-Gob vient d’être construite grâce à un partenariat avec l’ambassade de Japon à Madagascar. Ce projet, financé à hauteur de 572.629.76 Ariary, fait suite au plaidoyer mené par la première dame, Voahangy Rajaonarimampianina, relatif à la promotion de la santé de la mère et de l’enfant.

Les commentaires sont fermées.