Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Hausse des droits d’inscription : les polytechniciens se révoltent

Hausse des droits d’inscription  : les polytechniciens se révoltent

Les étudiants de l’Ecole supérieure polytechnique d’Antananarivo (Espa) à Vontovorona ne digèrent pas la hausse du tarif de leurs droits d’inscription. Pour manifester leur mécontentement, ils sont entrés en grève, hier, tout en réclamant en retour une augmentation de leurs équipements à 100%.

Jamais deux sans trois. La série de grèves à l’université d’Antananarivo continue. Après la manifestation des étudiants d’Ankatso observée la semaine dernière et la menace de grève lancée par le Syndicat des enseignants-chercheurs et chercheurs-enseignants (Seces) section Antananarivo  en fin de semaine, les polytechniciens de Vontovorona sont également entrés dans la danse. Ces derniers ont effectué une descente dans la rue dans la matinée d’hier pour étayer leurs revendications, tout en bloquant l’entrée au campus. Ils protestent contre la révision des droits d’inscription des étudiants à la hausse, qui sont passés de  50.000 à 100.000 ariary pour les niveaux L1 à L3 et de 75.000 à 125.000 ariary pour ceux des M1 et M2, soit une augmentation de l’ordre de 40 à 75%.

«Les responsables de l’Espa ont avancé comme motif de cette augmentation l’amélioration des infrastructures et des outils pédagogiques alors que les étudiants ont affirmé n’avoir constaté aucun changement dans ces domaines, sans parler de la connexion internet qui n’est même pas accessible aux étudiants», selon le président de l’association pédagogique de l’Espa, Hasina Razakaniononana. Pour faire face à une telle augmentation, les étudiants réclament à leur tour une majoration de 100% de leurs équipements.

Rencontre

Contrairement à ce qui s’est produit à Ankatso la semaine dernière, aucun affrontement avec les éléments des forces de l’ordre n’a eu lieu lors de cette manifestation à Vontovorona malgré quelques débordements observés au niveau des grévistes. La venue sur les lieux d’une délégation du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesupres), dirigée par le secrétaire général, Blanchard Randrianambinina, a vite calmé la tension.

Ce responsable au sein du Mesupres a incité les étudiants à opter pour un dialogue pacifique avec les instances concernées pour résoudre leur problème. A ce propos, une rencontre allant dans ce sens entre les représentants des étudiants ainsi que les responsables de l’Esspa et de la présidence de l’université d’Antananarivo aura lieu ce jour à Ankatso. Blanchard Randrianambinina de faire valoir que ce problème relatif à la hausse des droits d’inscription relève d’une affaire interne de l’Espa et que le Mesupres assure le rôle d’intermédiaire pour résoudre au plus vite cet obstacle qui peut engendrer l’arrêt des cours. «En attendant  le dénouement de cette affaire, la date de l’inscription à l’Espa, prévue se clôturer le 26 mai prochain est reportée», selon le vice-président de l’université d’Antananarivo, Roger Randrianja.

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.