Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Cirque contemporain : Maha’Gaga va en mettre plein la vue

Cirque contemporain  : Maha’Gaga va en mettre plein la vue

En prélude au festival Varavarana, la compagnie de cirque Aléa des Possibles va présenter «Maha’Gaga», sa dernière création en date, sur les planches de l’IFM Analakely ce samedi.

Mis en mouvement, en texte et voix par Virginie Lavenant, assisté par Tefy Heritiana Rakotoarison Andriambolona et avec la participation de Danny Noa Roberto et Tina Benoît Rakotondrasoa, «Maha’Gaga», ou «être surpris» en d’autres termes, est une création collective qui explore la limite du corps.

«Entre prise de risque calculée et instinct de l’élan, trois interprètes s’engagent corps et âme. Réunis autour d’un mât chinois, ils vont à la limite du souffle, passant de la respiration retenue à la suffocation. Nourri de musiques, danses et traditions de la Grande île, le trio déploie sa maîtrise des techniques circassiennes au service du propos artistique».

Éducation alternative

Le mois démarre sur les chapeaux de roue pour la troupe de cirque qui s’est envolée sous d’autres cieux et plus précisément, à La Réunion pour présenter en avant- première cette pièce. Du 10 au 13 mai, elle s’est démarquée au festival Leu tempo avant de relayer Trois Bassins, samedi dernier, à l’occasion du festival Détak Baro.  «Entre ateliers et prestations du dernier spectacle de la compagnie Maha’ Gaga, l’emploi du temps de nos artistes a été bien rempli au Leu tempo festival», rapporte la compagnie.  De retour au bercail, les artistes circassiens vont présenter leur création contemporaine le 27 mai. Ce sera d’ailleurs comme un avant- goût du  festival des arts vivants, «Varavarana» qui rythmera le IIIe arrondissement d’Antananarivo, du 10 au 25 juin.

L’Aléa des Possibles est une compagnie d’artistes à qui l’on doit la première école de cirque social de Madagascar, le Chapito Metisy, implanté à Ambatomitsangana. Outre des représentations régulières, la compagnie propose une éducation alternative basée sur les arts du cirque  aux enfants du quartier en situation de rupture sociale. Des ateliers d’éducation artistique sont également dispensés dans les écoles publiques de la capitale.

Joachin Michaël

 

Une réponse à "Cirque contemporain : Maha’Gaga va en mettre plein la vue"

  1. RAELISON Mihaja  27/05/2017 à 20:14

    J’ai assisté au spectacle a l’IFM aujourd’hui et je felicite vraiment l’équipe ! j’étais satisfaite! belle création, bonne technique ! c’était hallucinant!

Les commentaires sont fermées.