Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Mathématiques : la réforme du programme scolaire s’impose

Mathématiques  : la réforme du programme scolaire s’impose

Le contenu du programme scolaire du système d’éducation malgache, en particulier celui des mathématiques, est obsolète, selon les constatations des enseignants de cette matière. Les résultats de la 16e édition du concours «Rallye Mathématiques» ne font que confirmer les défaillances en la matière.

Une réforme s’impose. Une telle disposition est incontournable pour faire face à l’évolution de l’apprentissage des mathématiques. Le secrétaire général du Groupe des enseignants en mathématiques de Madagascar (Gemma), Hasina Ravelonahina, l’a soulevé samedi lors de la finale du «Rallye Mathématiques» qui s’est déroulée au Lycée français de Tananarive (LFT) sis à Ambatobe. Les premiers rangs de ce concours pour les quatre catégories de participants ont été raflés par les écoles françaises ou d’expression française. Ce concours a vu la participation de quelque 10.000élèves issus d’une  centaine d’établissements.

«Ce résultat ne fait que confirmer la nécessité d’un changement, qui ne devrait pas toucher uniquement le contenu du programme scolaire mais aussi les techniques d’enseignement», selon le président de Gemma et non moins directeur de l’Education fondamentale au sein du ministère de l’Education nationale (Men), Irish Parker Ramahazosoa.  «Un tel concours, organisé conjointement par Gemma, le LFT Ambatobe et le mathématicien Damien Montal et ses partenaires, permet de renforcer le partage entre les enseignants, qui constitue un volet incontournable dans la mise en œuvre de ladite réforme», a poursuivit le SG de Gemma.

Les défaillances résident notamment dans le fait que les programmes scolaires sont très théoriques et non conformes aux niveaux d’études. En guise d’exemple, Hasina Ravelonahina a soulevé le fait que la probabilité n’est enseignée au niveau des lycées que tardivement, notamment en classe de 1ère, même pour la série C, alors que des établissements commencent à introduire ce volet dès la classe de 5e. Le Gemma a manifesté sa volonté d’appuyer le processus de réforme du programme d’enseignement de mathématiques, comme les autres matières d’enseignement, prévu dans le cadre du Plan sectoriel de l’éducation (PSE).

Fahranarison

L’équipe du collège de l’Alliance française d’Antananarivo a été en tête de classement pour la catégorie A. L’établissement privé Peter Pan dans la capitale a obtenu le premier prix pour la catégorie B. Les équipes de Liantsoa Shool à Fianarantsoa et le Lycée français de Tananarive à Ambatobe ont respectivement raflé les meilleures notes pour les catégories C et D.

 

Une réponse à "Mathématiques : la réforme du programme scolaire s’impose"

  1. Mathieu  22/05/2017 à 23:42

    Vous voulez sans doute dire les probabilités. Pas un seul mathématicien ne met ce mot au singulier pour désigner la notion…

Les commentaires sont fermées.