Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Commune : 33% des employés non déclarés à la Cnaps

Commune  : 33% des employés non déclarés  à la Cnaps

Un grand effort reste à déployer pour promouvoir le droit des employés au sein des Collectivités territoriales décentralisées (CTD).  En fait, faute de budget, une bonne partie d’entre eux ne jouissent pas d’une protection sociale tout au long de leur parcours professionnel et se retrouvent privés de leur pension une fois partis à la retraite.

Selon les statistiques, seulement 77% des communes déclarent leurs travailleurs auprès de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnaps). En outre, une large majorité n’arrive même pas à payer les cotisations de ces employés depuis des années. Ce qui prive ces derniers de leurs droits fondamentaux.

Ce problème a été abordé lors de l’atelier de renforcement de capacités sur la protection sociale, organisé la semaine dernière à Toamasina. Les maires, conseillers communaux, trésoriers et secrétaires des communes dans la région Atsinanana, soit près de 200 personnes, ont assisté à cette formation de deux jours, organisée dans le cadre de la collaboration entre la Cnaps et le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation (Mid), relative à la promotion des droits sociaux des travailleurs au sein des CTD.

Mobilisation des ressources financières

Pour résoudre ce problème pérenne, les maires ont sollicité l’appui du ministère de tutelle dans le règlement des arriérés des cotisations que les communes doivent verser à la Cnaps, notamment pour le compte de 2016. «Une proposition qui est contradictoire avec le concept de la décentralisation», selon le préfet de Toamasina, Cyril Benandrasana.

«Des solutions pérennes ont été proposées pour que les communes puissent honorer leurs dus, notamment la mobilisation des 22 ressources financières définies par les législations en vigueur qui leur permettent de disposer des moyens financiers pour payer les salaires et cotisations de leurs employés auprès de la Cnaps», a fait savoir Florent Randriamilanto.

Pour encourager les communes à avancer dans cette voie, la Cnaps compte récompenser à la fin de l’année les meilleures communes qui honorent le mieux les cotisations de leurs employés, via la réalisation d’un projet de développement en collaboration avec la Caisse, comme l’a souligné le coordonnateur national des antennes et délégations régionales de la Cnaps à travers le pays, Joslina Tsaboto.

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.