Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Tuberculose en prison : une menace silencieuse

Tuberculose en prison : une menace silencieuse

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Madagascar, étant un partenaire technique de l’Administration pénitentiaire, vient d’offrir des rouleaux de plaques de films afin de permettre aux détenus malades et apparemment malnutris, de faire gratuitement des radiographies des poumons pour un diagnostic viable de la tuberculose. De  source auprès de la CICR, plus de deux-tiers, ayant effectué une radiographie, se sont révélés positifs, à l’issue d’un test.

Malheureusement, les conditions de détention actuelles favorisent la transmission de cette maladie. Si on ne cite ici que la surpopulation pénale, les conditions d’hygiène et surtout la sous-alimentation. Tous des facteurs qui font que, non seulement cela constitue un risque pour les autres détenus, mais aussi pour le personnel pénitentiaire, les familles qui rendent visite et la population à l’extérieur lors de la libération. En effet, la tuberculose se transmet par voie orale, d’homme à homme.

Visite médicale

Le CICR suggère donc la visite médicale d’entrée des nouveaux détenus, par  le biais d’un test de dépistage systématique de la tuberculose, notamment ceux qui paraissent malnutris. Même si les différentes formes de tuberculose ne sont pas toutes contagieuses, cela ne constitue pas un risque pour les autres mais pour les malades eux-mêmes.

Selon le CICR, l’idée à terme est d’offrir un accès à un diagnostic gratuit dans toutes les prisons, parce qu’il semble que cette maladie est l’une des premières causes de mortalité en détention au pays.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.