Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Motion de censure : les tractations battent leur plein

Motion de censure   : les tractations battent leur plein

« Vu le contexte actuel, la tenue d’une motion de censure contre le gouvernement Mahafaly Solondrasana semble nécessaire»

Après le Tim, le Mapar semble également vouloir aller jusqu’au bout sur la question de la motion de censure. Tsimbazaza entame une nouvelle semaine décisive.

«», a indiqué le député Mapar, Brunelle Razafitsiandraofa, joint au téléphone hier. Pour lui, la situation est telle qu’il faut impérativement faire quelque chose, notamment sur la hausse généralisée des prix actuellement.

« Pour l’heure, les négociations sont encore en cours bien que certains disent déjà avoir quelques signatures », a-t-il poursuivi. D’après l’élu de l’Ikongo, la situation devrait s’éclaircir d’ici cette semaine lorsque la session entrera dans le vif du sujet.

De son côté, le président de la Chambre basse, Jean-Max Rakotomamonjy tempère. Selon ses explications, aucune information concernant une quelconque motion de censure ne circule pour le moment  au sein de son institution. « Ce sont les journalistes qui véhiculent ces informations mais les députés ne semblent pas encore au courant », a-t-il indiqué, vendredi dernier, lors de sa rencontre avec les membres de la CNIDH à Tsimbazaza. « Le plus important est de mettre en place un climat d’apaisement et nous souhaitons fortement que ce genre d’intention ne soit pas fondée », a-t-il précisé.

Opposition parlementaire

Dans le camp de l’opposition parlementaire, le Mapar ne semble pas vraiment pressé. « Nous ne savons pas exactement à quoi cela sert lorsqu’on sait que la loi sur le statut de l’opposition n’est toujours pas décrétée par le chef de l’Etat », a expliqué le député du Mapar en soulignant qu’il s’agit d’une perte de temps. « Par contre, une fois cette loi promulguée, le Mapar fera effectivement partie de la liste des opposants », a-t-il poursuivi.

Brunelle  Razafitsindraofa estime de ce fait que l’initiative du Tim de se déclarer opposant n’est que du cinéma. « C’est tout à fait incroyable qu’hier à peine, il ait été en accord avec le régime et que du jour au lendemain, il soit tout à coup opposant », a-t-il ironisé.

Rakoto

 

Les commentaires sont fermées.